Jupiler Pro League - OHL confiant devant le CBAS dans le dossier de licence de Mouscron-Péruwelz

04/05/16 à 20:38 - Mise à jour à 20:38

Source: Belga

(Belga) Le club d'Oud-Heverlee Louvain s'est dit confiant après son audience devant le le CBAS (Cour belge d'arbitrage pour le sport), qui donnera son verdict au plus tard le 10 mai dans le dossier de l'obtention de la licence du Royal Mouscron-Péruwelz. "Sur base des données issues du dossier de la licence de Mouscron et de canaux officiels, nous pouvons définitivement prouver que ce club est aux mains d'agents, ce qui est interdit par l'URBSFA et par la FIFA", a expliqué encore mercredi le porte-parole d'OHL Chris Vandebroeck. Mardi soir, Vandebroeck et Johnny Maeschalck ont défendu les intérêts du club louvaniste devant le CBAS.

Il y a un an, Mouscron appartenait à 90% à Gol International, une société maltaise tenue par les agents Pini Zahavi en Fali Ramadani. Afin de répondre aux exigences de la Commission des licences, Gol International a été remplacé par Latimer, une société également maltaise. "Dans le dossier de Mouscron, il apparait que les actions de Gol International, estimées à 1,75 millions d'euros, ont été vendues à Latimer pour 10 euros. On s'aperçoit aussi que Latimer possède la même adresse postale que Lian Sports, le bureau des agents Zahavi et Ramadani", a déclaré Vandebroeck. "Si l'on assemble le tout, il apparait clairement que Mouscron appartient toujours à des agents de joueurs. L'un des trois arbitres du CBAS est un auditeur d'entreprise et je m'attends à ce qu'il prête attention à cet organigramme conçu pour masquer la réalité". Si le CBAS venait à rejeter la plainte déposée conjointement par OHL, Saint-Trond et Westerlo contre l'octroi d'une licence à Mouscron-Péruwelz, les Louvanistes songent à déposer plainte auprès de la FIFA. "Si le CBAS rejette notre plainte, nous devrons évoluer en Division 1B car la FIFA n'est pas un organe d'appel. Mais si la FIFA admet plusieurs mois après que les pratiques de Mouscron ne peuvent être tolérées, alors c'est toute la compétition belge qui risque d'en prendre un coup", a ajouté Vandebroeck. (Belga)

Nos partenaires