Jupiler Pro League - L'appel du Standard rejeté: "Boucaut ne s'est pas trompé contre Saint-Trond"

29/10/17 à 15:52 - Mise à jour à 15:54

Source: Belga

(Belga) La rencontre entre Saint-Trond et le Standard de Liège (1-0) de la 3e journée de Jupiler Pro League ne sera pas rejouée. L'arbitre, Alexandre Boucaut, a correctement appliqué le règlement après avoir exclu Orlando Sa suite à l'intervention de l'arbitrage vidéo (VAR), a annoncé la commission des Litiges d'appel de l'Union belge de football (URBSFA).

"La commission des Litiges d'appel estime que le règlement du VAR a été correctement appliqué, l'arbitre n'a pas fait de faute", a déclaré Dieter Detollenaere, président de la commission. En effet, il y a trois options pour reprendre le jeu. Si l'arbitre décide lui-même d'arrêter le jeu et que le VAR n'apporte aucune décision, il effectuera un entre-deux. Si l'arbitre décide d'attendre une interruption mais qu'il ne change pas sa décision, il donnera un coup franc à l'endroit où le jeu s'est arrêté. Par contre, si le VAR venait à changer la décision de l'arbitre, le jeu peut reprendre à l'endroit de cette "nouvelle décision". Orlando Sa a été exclu, dans le temps additionnel, à la suite de l'intervention de l'assistance vidéo (VAR) pour avoir donné un coup à Steven De Petter. Boucaut n'a pas vu la phase. Le 4e arbitre Nathan Verboomen et le VAR Tim Pots l'ont invité à regarder les images. Dès que le jeu a pu être arrêté à la suite d'une faute de Razvan Marin sur Yohan Boli, Boucaut a consulté les images et, sur la base de celles-ci, il a adressé la carte rouge à Sa. Le Standard estimait que Boucaut aurait dû reprendre le jeu où il s'était arrêté, à savoir là où Marin a commis la faute. Boucaut a relancé le match là où il a adressé la carte rouge à Orlando Sa. Le Standard estimait aussi que cette "erreur d'arbitrage" a eu une grande influence sur le déroulement du match. Après l'exclusion de Sa, Boli a marqué l'unique but du match sur le coup franc consécutif à la carte rouge. Les Liégeois voulaient faire rejouer le match. Le Bureau d'Arbitrage avait déjà jugé la plainte du Standard infondée. Il ne reste donc plus qu'un seul recours possible pour les Liégeois, celui de se présenter devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS). (Belga)

Nos partenaires