Jupiler Pro League - Eddy Wauters n'a pu intervenir dans la procédure d'arbitrage

03/05/17 à 23:00 - Mise à jour à 23:02

Source: Belga

(Belga) Eddy Wauters a dû quitter prématurément l'audience de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport qui se penchait sur le dossier de la licence de l'Antwerp. Les arbitres ont refusé l'intervention de l'ancien président du Great Old, l'estimant non règlementaire.

"La question posée était de savoir si Eddy Wauters pouvait intervenir. Les arbitres ont regardé le règlement de l'Union belge de football (URBSFA) et le CBAS. Sur cette base, il est apparu qu'il ne pouvait intervenir. Une procédure d'arbitrage se base sur un accord entre toutes les parties, mais l'Union belge et l'Antwerp n'étaient pas d'accord avec l'intervention. La demande a été refusé", a expliqué Herman Verbist, président des arbitres. "Une des conditions stipulées dans le règlement fédéral est que le club qui a des dettes ne peut pas recevoir de licence. Notre dette n'a pas été payée dans sa totalité, donc nous intervenons auprès du CBAS", avait réclamé Wauters. "Je ne suis pas rancunier, nous ne voulions pas intervenir dans l'affaire de Paul Gheysens, nous voulions porter notre affaire en appel. Je suis moi-même un supporter de l'Antwerp, donc je veux que l'Antwerp ait sa licence. Nous avons aussi intérêt à ce que l'Anwterp obtienne sa licence. L'Union belge doit rester conséquent avec ses propres règlements. Il y a une dette, donc l'Antwerp ne peut pas recevoir de licence selon le règlement. Avec notre intervention, nous voulions seulement savoir si nous allons un jour récupérer l'argent." Selon le CEO de l'Anwterp Patrick Decuyper, l'argent est bloqué par un huissier, mais Wauters bloque le paiement. "C'est ce qu'ils disent, mais ce n'est pas ainsi. Il y a bien un montant bloqué, mais ce n'est pas le montant exact. Il reste encore environ 1,2 million, ce n'est pas rien. Et cette dette traîne depuis dix ans. Je ne comprends pas. Avec Paul Gheysens, le club a un milliardaire derrière lui. Il peut quand même payer ce 'petit peu'", a conclu Wauters. (Belga)

Nos partenaires