Jupiler Pro League - De Bleeckere: "Le statut semi-pro doit combler les lacunes sur le plan international"

15/04/17 à 22:05 - Mise à jour à 22:07

Source: Belga

(Belga) Le Bureau d'Arbitrage de l'Union Belge de football (URBSFA) annoncera le 19 avril prochain les noms des huit arbitres qui deviendront semi-professionnels la saison prochaine. "Cela doit constituer la première étape du travail afin d'avoir de nouveau un arbitre de catégorie élite UEFA", a déclaré samedi Frank De Bleeckere lors d'une interview à l'agence de presse Belga.

Les arbitres intéressés ont eu un mois pour tenter de trouver une solution avec leur employeur. Johan Verbist n'a pas voulu dévoiler le nom des candidats, mais 6 des 7 arbitres internationaux auraient bien déposé leur candidature (Sébastien Delferière, Bart Vertenten, Alexandre Boucaut, Jonathan Lardot, Erik Lambrechts et Lawrence Visser). Seul Nicolas Laforge, ingénieur industriel, se serait abstenu. "Tout le monde ne peut pas se joindre au projet. Nous sommes contents de pouvoir démarrer avec huit arbitres, groupe qui sera élargi plus tard à 10 puis 12 arbitres semi-pros", a commenté De Bleeckere. "Si nous voulons réduire l'écart avec le top européen, nous devons travailler de cette manière. Tous nos voisins fonctionnent comme ça et je suis ravi que l'URBSFA et la Pro League nous soutiennent." L'ancien arbitre devra apporter toute son expertise dans ce processus de semi-professionnalisation. "Je serai conseiller technique et j'analyserai les rencontres avec Johan Verbist et les autres membres du département arbitrage de l'Union belge. Les arbitres recevront, dès le mardi, un compte rendu personnel de leur rencontre. Les phases importantes du week-end seront ensuite abordées en groupe." "La saison prochaine, nous allons également nous attaquer à l'arbitrage vidéo. Je suis très heureux de pouvoir franchir cette étape si rapidement. Pour bien faire, il faudrait qu'un arbitre belge intègre la section élite de l'UEFA afin de pouvoir diriger des rencontres de Ligue de Champions et des phases finales de compétitions internationales. Cela fait six ans que la Belgique n'est plus représentée et nous voulons y remédier. Avec le soutien et l'encadrement que nous allons offrir aux arbitres, ils sont sûrement sur la bonne voie", a ajouté De Bleeckere. "Nous voulons également travailler la complémentarité de l'arbitre de jeu avec ses assistants. C'est primordial d'avoir des automatismes au sein du corps arbitral. Nous essayons d'améliorer l'arbitrage dans son ensemble et c'est long processus. Nous verrons les résultats sur le long terme", a-t-il ponctué. (Belga)

Nos partenaires