Jupiler Pro League - Changement de direction et passation de pouvoir à Ostende et Anderlecht

24/02/18 à 09:15 - Mise à jour à 09:16

Source: Belga

(Belga) Les joueurs changent de club au fil des mercatos et même parfois en dehors; on commence tout doucement à s'habituer à voir des entraîneurs quitter leur employeur en cours de championnat pour rejoindre un club concurrent; et on s'apprête même à vivre un double événement encore plus spectaculaire ce week-end en Jupiler Pro League. Deux clubs et non des moindres puisque l'un est champion de Belgique et que l'autre a fait ses premiers pas sur la scène européenne l'été passé, vont carrément changer de président, celui d'Ostende se retrouvant ainsi du jour au lendemain à la tête d'Anderlecht...

Ce samedi (20h00), en effet, l'Ostendais Marc Coucke suivra son tout dernier match comme président du KVO contre Saint-Trond, l'ancien club de son lointain arrière-cousin Roland Duchâtelet, désormais chinois, à la Versluys Arena, avant de céder officiellement le gouvernail du club à l'assureur Peter Callant qui a racheté 91 % des parts. Le lendemain après-midi, dimanche à 14h30, Coucke prendra le pouvoir à Anderlecht et occupera la place réservée au président dans la tribune d'honneur lors du match de la 28e journée contre l'Excel Mouscron. Ainsi s'éteindra à jamais la dynastie Vanden Stock, même si Roger, le fils de feu Constant, restera au club avec le titre de président d'honneur. Coucke a racheté la majorité des parts d'Anderlecht en décembre. Mais il ne pouvait pas en devenir le patron tant qu'il n'avait pas trouvé un repreneur pour son paquebot ostendais, acquis en 2013 et devenu depuis la fierté de la ville qui jusque là brillait surtout grâce au basket, apparemment désormais moins menacé de se voir dépassé par son encombrant voisin. Il est en effet interdit d'être propriétaire de deux clubs de football évoluant dans le même championnat. Le nouveau président arrivera au Sporting avec sans doute dans sa suite le manager sportif d'Ostende Luc Devroe, apparemment appelé à reprendre tôt ou tard les dossiers et le fauteuil d'Herman Van Holsbeeck. Marc Coucke ne débarque pas au Stade Constant Vanden Stock au coeur de la meilleure saison des mauves, sportivement, ni financièrement parlant. Même si à trois journées de la fin de la saison régulière il est assuré de participer au playoff I où son retard sur Bruges et Charleroi sera réduit de moitié, tout restant à partir de ce moment là possible... (Belga)

Nos partenaires