Jupiler Pro League - Bruges, La Gantoise, Anderlecht, trois candidats pour un seul fauteuil

14/03/16 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Belga

(Belga) Qui sera champion ? On le saura au plus tard le dimanche 22 mai à 16h30 au terme de la 10e et dernière journée du play-off I, dont le calendrier a été dévoilé en grande pompe lundi après-midi dans le grand auditorium de l'Union Belge.

Unanimement désigné comme favori par ses rivaux, le Club Bruges qui entame le sprint en pôle position, ne s'emballe pas pour autant. "La situation était la même il y a un an", a en effet rappelé le manager-général Vincent Mannaert, "et à la fin c'est Gand qui a été champion. La seule différence cette fois, mais elle n'est peut-être pas négligeable, c'est que les joueurs ne vont plus devoir dépenser leur énergie en Europa League. Dès dimanche après la finale de la Coupe contre le Standard où ils défendront chèrement notre trophée, ils vont ainsi pouvoir se concentrer à 100 % sur la conquête de ce 14e titre qui nous échappe depuis 2005..." A noter que le calendrier des trois premières journées des bleus et noirs n'est pas particulièrement soft (à Ostende, contre Gand et à Anderlecht). Egalement épargnée des fatigues européennes après l'épopée en Ligue des Champions qui l'a menée jusqu'en 1/8e de finale à Wolfsburg, La Gantoise, tenante du titre, est à peine distancée par l'ogre brugeois grâce à la division des points par deux. "On aurait signé des deux mains pour cette 2e place à deux longueurs du leader avant la saison qui s'annonçait très lourde", admet d'ailleurs son manager Michel Louwagie. "Avec en plus l'avantage de débuter et de terminer à domicile, on ne va pas se plaindre. Les joueurs ont acquis beaucoup d'expérience sur la scène européenne. Ils sont bien sûr un peu éprouvés, mais le break va leur faire du bien. Ils vont préparer ces play-offs en Espagne comme l'an dernier. Au même endroit. Un peu par superstition, je l'avoue, vu que les résultats qui avaient suivi dépassaient toutes nos espérances à l'époque. Mais depuis on est devenu très ambitieux. L'appétit vient en mangeant..." Et Anderlecht ? "Notre philosophie est immuable", prévient Herman Van Holsbeeck. "Seule la première place nous intéresse. Elle est notre raison d'être. Maintenant il y a aussi les circonstances que vous connaissez. On veut toujours se qualifier en Europa League et surtout, il y a ces 4 points de retard. Comme désormais il n'est plus question de division, la moindre défaite pourrait donc avoir des conséquences catastrophiques. Autrement dit je ne vois pratiquement qu'un scénario pour les trois premières journés (contre Genk, à Zulte Waregem et contre Bruges, ndlr). Neuf points sur neuf ! Sept, à la rigueur. On préférerait être dans une meilleure position, mais un 34e titre reste notre unique objectif", conclut HVH. Et de rappeler que c'est déjà contre Zulte Waregem (1-1) lors de la 10e et dernière journée, que les mauves avaient été sacrés en 2013... (Belga)

Nos partenaires