Jupiler Pro League - 27e journée - Charleroi arrache un point à Genk (1-1) et conserve sa place dans le top 6

19/02/17 à 22:34 - Mise à jour à 22:36

Source: Belga

(Belga) Dimanche soir, le dernier match de la 27e journée de la Jupiler Pro League mettait aux prises Genk et Charleroi. Les deux candidats au top 6 ont partagé l'enjeu (1-1). Leandro Trossard a donné l'avance aux Racingmen sur penalty (84e, 1-0) et Stergos Marinos a égalisé pour les Zèbres. Au classement, les deux équipes font du sur place: Charleroi (6e) compte 44 points tout comme le FC Malines (5e) et Genk est 7e (42 points).

L'importance de l'enjeu a sans doute incité les deux équipes à ne pas prendre rapidement trop de risques. Très tactique, le début de rencontre a été peu mouvementé. Le 3-5-2 avec Francis N'Ganga à gauche de la défense adopté par Charleroi n'a pas facilité la tâche de Genk. Alejandro Pozuelo a tenté sa chance à distance, son tir passant loin au-dessus de Nicolas Penneteau (5e). Dans la foulée, les Limbourgeois ont hérité de plusieurs phases arrêtées. Mais le faible coup de tête d'Omar Colley (7e), l'envoi de Ruslan Malinovskyi (10e) et la reprise de la tête de Pozuelo (11e) n'ont pas trompé le gardien carolo. Sur sa première bonne offensive, Charleroi est passé tout près du but mais Mat Ryan a contré du pied un envoi de Cristian Benavente (20e). Malgré une possession du ballon de 65% en première mi-temps, Genk a éprouvé beaucoup de mal à faire bouger la défense des Zèbres. Et lorsque Pozuelo a surpris Penneteau, Francisco Martos est venu au secours de son gardien (29e). Penneteau s'est toutefois montré plus autoritaire sur une tentative de Leandro Trossard (45e+1). Dès la reprise, les gants du gardien de Charleroi ont chauffé. Le Français a renvoyé le ballon des poings sur un essai de Malinovskyi (48e) avant de dévier une reprise de Siebe Schrijvers d'une claquette (50e). Genk poussait et dans la tempête, Chris Bedia a commis un penalty sur Jere Uronen. Pozuelo a pris ses responsabilités mais Penneteau a détourné l'envoi de l'Espagnol (67e). C'était le premier tournant du match. Le second a vite suivi: un centre d'Amara Biaby dévié par Colley a rebondi sur le montant de Ryan, qui était battu (71e). A l'entrée du dernier quart d'heure, Albert Stuivenberg a lancé Jean-Paul Boetius à la place de Malinovskyi (77e) et Felice Mazzù a répliqué en faisant monter Marinos pour Clinton Mata (79e). Genk a ouvert la marque sur un penalty accordé pour une faute de main de Dorian Dessoleil et transformé par Trosard (84e, 1-0). Mais les jeux n'étaient pas faits puisque Marinos a égalisé pour les jusqu'au-boutistes carolos (86e, 1-1). (Belga)

Nos partenaires