Joyau du Sport flamand - "Une belle reconnaissance pour mes prestations de ces dernières années"

12/12/17 à 19:52 - Mise à jour à 19:54

Source: Belga

(Belga) Seppe Smits, champion du monde de snowboard en slopestyle, a reçu mardi soir à Bruxelles le Joyau du Sport flamand des mains du ministre flamand des Sports Philippe Muyters.

C'est la première grande reconnaissance reçue par le snowboarder de 26 ans. "C'est un très beau prix. Je le considère comme une reconnaissance pour mes prestations de ces dernières années", a déclaré Smits. "Sans aucun doute, c'était un choix difficile, avec des concurrents comme Greg Van Avermaet et Nina Derwael. Je ne m'y attendais pas du tout. J'étais en Autriche quand j'ai reçu un coup de téléphone me disant que j'avais gagné. Après, j'ai dû chercher sur Internet ce qu'était le Joyau du sport, car je ne savais pas exactement ce que cela signifiait. En fin de compte, c'est un prix important. Nina Derwael a reçu le Géant flamand. Cela veut dire que les prix sont bien partagés. Peut-être que l'an prochain, on va les inverser?", a commenté Smits. Le double champion du monde (2011 et 2017) disputera en 2018 les Jeux Olympiques de PyeongChang. Ambitieux, il a connu un contretemps il y a quelques semaines lors d'un entraînement en Chine: une blessure au genou droit. "C'est une contusion. C'est donc avant tout une blessure ennuyeuse. Pour l'instant, je suis soigné par le kiné. La semaine passée, j'ai effectué un premier test (indoor) à Wilrijk. C'est encore sensible, et je n'ai pas sauté. En principe, je retournerai en montagne le 2 janvier, soit en Suisse soit en Autriche. J'espère prendre part à une épreuve de Coupe du monde. Je dois trouver le bon rythme avant les Jeux. Il y a quatre ans, je m'étais aussi blessé avant Sotchi. Il s'agissait d'une blessure qui a trainé en longueur. Cette fois, j'espère m'en être débarrassée complètement en janvier." A PyeongChang, Smits disputera le slopestyle, où il est champion du monde, et le Big Air. La première compétition est prévue au début et la deuxième à la fin des Jeux. "Il est dès lors parfaitement possible de participer aux deux compétitions. Beaucoup de mes collègues le feront. Mes chances sont plus grandes en slopestyle. Un bon résultat en Big Air serait une surprise." Smits est considéré comme la plus grande chance belge de médaille. De quoi lui mettre la pression? "Ici en Belgique, je le sens bien. Quand je suis sur mon snowboard par contre, j'essaie de pas y penser et de faire mon truc. J'ai le titre mondial, mais l'or olympique est quand même plus prestigieux." (Belga)

Nos partenaires