Journée d'élection mardi à la Pro League

04/06/18 à 13:09 - Mise à jour à 13:11

Source: Belga

(Belga) Plusieurs sièges du conseil d'administration de la Pro League de football vont devoir trouver preneur mardi lors de la réunion de l'assemblée générale de l'instance des clubs professionnels de football en Belgique. Le poste de président de la Ligue doit notamment être choisi lors de l'ultime réunion du conseil d'administration de la saison.

Roger Vanden Stock a offert sa démission en tant que président de la Pro League le 21 février. En juin 2017, il avait renouvelé son mandat pour deux saisons, mais les membres du conseil d'administration ont accepté sa démission après la vente de son club. L'ancien président de la RSC Anderlecht a occupé la présidence pendant près de trois ans, après avoir succédé à Michel Dupont en avril 2015. En mars dernier, Vanden Stock a cédé le contrôle du Sporting d'Anderlecht au nouveau propriétaire Marc Coucke. Il y a de bonnes chances que l'actuel président des Mauve et Blanc suive les traces de Vanden Stock à la Pro League. Fin février, Coucke avait laissé entendre qu'il ne voulait pas devenir président de la Pro League. Plus de trois mois plus tard, il pourrait en être le seul candidat. Cependant, cela ne signifie pas que Coucke est déjà en place. Les membres de l'assemblée générale peuvent en effet voter contre la présidence du flamboyant homme d'affaires. Une abstention est considérée d'ailleurs comptabilisée comme un vote défavorable. D'autres personnes peuvent présenter leur candidature jusqu'au dernier moment. Une majorité des deux tiers est nécessaire pour devenir président. Si aucun candidat n'obtient 31 voix sur 46, une nouvelle journée d'élection sera fixée. Le Club Bruges, le RSC Anderlecht, la Gantoise, le Standard, Genk et Zulte Waregem ont chacun trois voix, les autres clubs de la Jupiler Pro League (1A) possèdent deux voix. Les huit clubs de la Proximus League (1B) disposent d'une voix chacun. Coucke peut compter sur les trois votes de Standard. Si son collègue d'Anderlecht est élu, le président des Rouches, Bruno Venanzi, obtiendra une place au conseil d'administration de la Pro League. Dans ce conseil d'administration, il faut trouver des remplaçants à Herman Van Holsbeeck, remercié par le RSCA, et Johan Timmermans, qui doit renoncer à son mandat après la rétrogradation du FC Malines en D1B. Deux candidats visent le poste de Van Holsbeeck: Coucke et Venanzi. Si Coucke est élu président de la Pro League, il donnera sa place à Venanzi. Eddy Cordier (Zulte Waregem) et Paul Allaerts (Mouscron) sont les candidats pour prendre le siège de Timmermans. Les postes au sein du conseil d'administration sont répartis à la majorité simple. Timmermans doit également se préoccuper de son mandat de représentant de la Pro League au sein du Comité Exécutif de l'Union belge de football (URBSFA), même s'il n'a pas été remercié après avoir attaqué la Pro League et l'URBSFA en justice afin d'empêcher la rétrogradation de Malinwa. Un successeur à Daniel Spreutels devra également être choisi. L'ancien avocat du RSC Anderlecht doit renoncer à son mandat comme représentant de la Pro Leagu au sein de l'organe suprême de l'URBSFA. Allaerts est mentionné comme l'un des candidats à ce poste. Là aussi, une majorité simple est suffisante pour remplacer Timmermans et Spreutels. (Belga)

Nos partenaires