JO 2018 - Seppe Smits n'a pas réussi à montrer le meilleur de lui-même

11/02/18 à 05:56 - Mise à jour à 05:58

Source: Belga

(Belga) Seppe Smits n'a pu offrir à la Belgique une première médaille aux Jeux de Pyeongchang. Smits a dû se contenter de la dixième place en finale du slopestyle, dimanche. Le snowboarder a souligné les conditions climatiques difficiles.

Champion du monde de la discipline, Smits s'était qualifié in extremis en finale. Dimanche, la finale s'est disputée par un temps glacial et venteux. Après une chute dans le premier run, il était remonté en huitième position lors de la deuxième manche. Il a ensuite reculé de deux places après le dernier run, terminant dixième sur onze participants. "J'ai un double sentiment, car je n'ai pas réussi à montrer le meilleur de moi-même aujourd'hui", a raconté le porte-drapeau de la délégation belge après sa compétition au Phoenix Snow Park. En raison du vent, Smits a eu difficile à réaliser le run qu'il avait en tête. "Je suis tout de même satisfait d'avoir pu montrer quelque chose, mais je voulais effectuer des tricks plus techniques." L'an passé, Smits était devenu champion du monde. Plusieurs snowboarders du top mondial absents en Sierra Nevada étaient bien présents à Pyeongchang. "Chaque course est un instantané. Il n'y a jamais 100 pourcent du top mondial au départ", explique Smits. "C'était le cas aux Mondiaux et c'est aussi le cas ici. Par exemple, le Canada et les Etats-Unis ne peuvent aligner que quatre athlètes, mais un athlète non sélectionné aurait très bien pu réussir une belle prestation et monter sur le podium. Les Jeux Olympiques sont une épreuve spéciale, déjà à cause de l'attention des médias. Mais le monde du snowboard est beaucoup plus vaste que les seuls Jeux Olympiques." Smits était pointé comme un médaillé potentiel. "En regardant le niveau aujourd'hui, j'aurais pu atteindre le top-cinq si j'avais réussi mon run parfait. Je n'aurais probablement pas gagné. Avec les conditions aujourd'hui, c'était difficile. Tu devais avoir de la chance avec le vent. C'est dommage de ne pas avoir pu montrer ce que je vaux." Dans dix jours, Smits, avec Sebbe De Buck et Stef Vandeweyer, disputera le big air. "C'est une toute autre compétition, qui me convient en principe moins", précise Smits. "Mais je donnerai tout, avec comme premier objectif d'atteindre la finale." (Belga)

Nos partenaires