JO 2018 - "Pousser un bobsleigh de 180 kg demande beaucoup de puissance"

25/01/18 à 22:25 - Mise à jour à 22:26

Source: Belga

(Belga) Sophie Vercruyssen va disputer les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang en tant que freineuse du bobsleigh féminin piloté par An Vannieuwenhuyse.

"Nous nous connaissons depuis longtemps, quatre ans maintenant", a confié jeudi Vercruyssen. "Nous avons effectué beaucoup de descentes ensemble ces deux dernières années. Cela fonctionne entre nous et à PyeongChang, nous nous tiendrons l'une à côté de l'autre et penserons: 'Allez, on va le faire'." La préparation des Jeux, avec de moins bons résultats, n'a pas été optimale, admet la Brabançonne flamande de 25 ans. "La saison a été quelque peu décevante. Nous espérions que les choses se seraient un peu mieux passées. Mais les Jeux sont les Jeux, et tout peut arriver là-bas. On devra oublier un peu la saison. Nous savons ce que nous pouvons faire et nous devons continuer à le faire. Alors nous verrons ce qui se passera." En tant que responsable du freinage, Vercruyssen est particulièrement importante au départ. "La pilote pousse aussi, mais mon rôle se joue surtout à ce moment-là", explique-t-elle. "Je suis très puissante et c'est aussi ce qu'il me faut pour faire bouger un traîneau de 180 kg du stade immobile à la plus grande vitesse possible. Ma puissance est mon point fort." A PyeongChang, avant le début de la compétition le 20 février, les Belges auront encore l'occasion d'effectuer dix descentes d'entraînement. "C'est très important", souligne Sophie Vercruyssen. "Bien sûr, je regarde surtout le départ. Jusqu'où dois-je courir? Quand est-ce que je saute (dans le bob)? Nous devons le découvrir pendant ces dix descentes. Le premier bob belge avec Elfje Willemsen et Sara Aerts veut atteindre au moins le Top 8. "Tout est possible aux Jeux, mais c'est très fort dans les douze premières. Nous verrons bien", estime Vercruyssen. La Diestoise ignore encore si elle continuera à être une Belgian Bullet après PyeongChang. "Je ne suis pas encore décidée. Après les Jeux et dans les mois qui suivront, je prendrai une décision. Je travaille depuis quatre ans maintenant, un cycle olympique complet. Mon but a toujours été d'aller aux Jeux, je n'ai jamais regardé au-delà. Je n'en suis pas encore complètement décidée. Tout d'abord, il faut obtenir un bon résultat en Corée." . (Belga)

Nos partenaires