JO 2018 - "Le sport peut être magnifique mais tout aussi cruel"

17/02/18 à 08:26 - Mise à jour à 08:29

Source: Belga

(Belga) Michael Roesch n'a pas atteint ses objectifs lors des Jeux Olympiques de Pyeongchang. Le biathlète aura terminé une seule fois sur trois courses dans le top 30, passant à côté d'une qualification pour la mass start, précisément réservée aux trente meilleurs. "Le sport peut être magnifique mais tout aussi amer", a écrit l'Allemand naturalisé belge sur sa page Facebook.

Roesch a débuté sa compétition dimanche 11 février par une 38e place sur le sprint avant de se classer 23e de la poursuite le lendemain. Jeudi, il a connu une grosse déception, terminant 75e de l'individuelle 20 km et ratant la qualification pour la mass start. "Je voulais me qualifier pour la mass start mais je n'y suis pas parvenu", a ajouté celui qui a été champion olympique avec le relais allemand à Turin en 2006. Roesch, naturalisé en 2014, a disputé ses deuxièmes JO. "Je suis reconnaissant de pouvoir être ici au départ. Mais d'un autre côté, je suis déçu de mon sprint et de l'individuelle." Malgré cette amertume, le biathlète se tourne vers l'avenir. "Je vais continuer à donner le meilleur de moi-même. Il y a quelques courses importantes au programme en mars", a-t-il ponctué, remerciant au passage l'équipe suisse avec laquelle il s'entraîne. (Belga)

Nos partenaires