JO 2018 - La Belgique prévoit d'envoyer une vingtaine d'athlètes aux Jeux d'hiver de Pyeongchang

09/02/17 à 13:59 - Mise à jour à 14:00

Source: Belga

(Belga) Les prochains Jeux Olympiques d'hiver, dont la cérémonie d'ouverture aura lieu dans un an, le 9 février 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud, pourraient accueillir la plus grosse délégation belge jamais envoyée aux Jeux d'hiver. Le COIB (Comité Olympique et Interfédéral Belge) envisage en effet d'envoyer une vingtaine d'athlètes à Pyeongchang. Ils étaient huit (dans quatre disciplines) en 2010 à Vancouver et sept (dans cinq disciplines) quatre ans plus tard à Sotchi.

"Après Sotchi 2014, le COIB a adapté sa politique de sélection en vue des JO de 2016 et 2018. Depuis lors, il suit la tendance internationale et n'applique plus que les critères internationaux. Sur la base des critères du CIO, on prévoit donc d'envoyer une délégation d'une vingtaine d'athlètes de haut niveau aux Jeux d'Hiver de 2018", déclare le chef de mission Gert Van Looy sur le site du COIB. Gert Van Looy avance plusieurs raisons pour expliquer cette augmentation du nombre d'athlètes. "La première se situe au niveau des fédérations de sports d'hiver. Le fonctionnement structurel des fédérations et le soutien des communautés à leur action en matière de sport de haut niveau commencent à porter leurs fruits, de même que leur vision à long terme. Nous avons par exemple plusieurs jeunes athlètes de haut niveau qui affichent de beaux résultats en ski, patinage, shorttrack et snowboard. Pour PyeongChang, la Belgique se lance aussi dans un nouveau sport : le biathlon, grâce à Michaël Rösch, Allemand naturalisé Belge. Le soutien structurel des projets de sports d'hiver Be Gold a certainement exercé un impact positif également. C'est ainsi que deux athlètes ont de fortes chances de se qualifier en bobsleigh et nous espérons bien entendu avoir deux bobs dans la sélection. Tout cela combiné au fait que le COIB ne s'aligne plus sur des critères nationaux, mais internationaux, explique le nombre plus élevé d'athlètes". Il faudra attendre la fin du mois de janvier 2018 pour connaître la sélection définitive. "Le classement international ne se clôture qu'en janvier 2018 pour des disciplines comme le ski alpin, le ski de fond, le snowboard et le biathlon, notamment. En shorttrack et en patinage de vitesse, les athlètes sont sélectionnés sur la base des résultats des compétitions de coupe du monde de la saison 2017 - 2018", explique Gert Van Looy. Pour la première fois, le COIB envisage d'organiser un stage avant les Jeux d'hiver. "C'est généralement pendant les stages que se fondent les bases d'une équipe solide. C'est pourquoi le COIB songe à organiser un stage fin mai-début juin pour préparer l'importante saison qui s'annonce. Nous souhaiterions également y voir naître l'esprit Team Belgium", dit Gert Van Looy, qui revient d'une réunion des chefs de mission à Pyeongchang. "La Corée du Sud maintient parfaitement son cap pour les Jeux d'Hiver de 2018 et les sites de compétition à Pyeongchang sont prêts à 90 %". (Belga)

Nos partenaires