JO 2018 - Kim Meylemans porte plainte contre les tenues britanniques super-rapides

14/02/18 à 05:48 - Mise à jour à 05:50

Source: Belga

(Belga) Quelques jours avant le début de la compétition olympique de skeleton féminin, une polémique a éclaté au sujet des nouvelles tenues de haute technologie que les Britanniques portent. Elles leur donneraient un avantage de temps énorme pendant les courses. Kim Meylemans, qui représente la Belgique à Pyeongchang, s'est jointe à plusieurs concurrentes pour déposer une plainte auprès de la fédération internationale. Elles demandent qu'une l'enquête soit ouverte.

Laura Deas et Lizzy Yarnold, qui défendent les couleurs britanniques en skeleton, ont fait impression au début de cette semaine lors des séances d'entraînement. Au Centre Olympique de glisse, elles ont réussi les meilleurs temps alors qu'elles n'étaient respectivement que septième et neuvième au cours de la dernière Coupe du monde. Leurs chronos pointus ont fait se froncer les sourcils. "Il est frappant de constater qu'après une très mauvaise saison, les Britanniques dominent de la tête et des épaules une fois de plus ici", avoue Kim Meylemans. Un article dans The Guardian a mis la puce à l'oreille de Meylemans et Co. "Il explique que les Britanniques gagneraient une seconde par manche grâce aux nouvelles combinaisons. C'est comme un 5-0 en football. Nous avons lu l'article attentivement et soigneusement étudié la photo du costume. On dirait qu'il y a une sorte de spoiler sous le costume. Comme dans le cas des F1, un tel spoiler assure une aspiration différente de l'air. C'est un énorme avantage et, bien sûr, c'est contraire aux règles. Avec d'autres pays, nous avons déposé une plainte auprès de la fédération internationale. On va voir si elle pense que la combinaison est illégale. Si elle rejette la plainte, nous devrons l'accepter." Pour concevoir ces combinaisons, le Team GB a utilisé les mêmes connaissances scientifiques qui ont permis aux coureurs cyclistes sur piste britanniques de remporter un grand nombre de médailles pendant les Jeux de Rio. Vendredi, les deux premières descentes du skeleton féminin sont au programme, samedi les deux dernières. (Belga)

Nos partenaires