JO 2016 - Yanina Wickmayer: "A Londres, je n'ai pas eu l'impression d'être aux Jeux"

02/08/16 à 19:21 - Mise à jour à 19:21

Source: Belga

(Belga) Alors qu'un peu plus loin, le retour sur les courts de Rafael Nadal suscitait la curiosité des médias, nos deux représentantes dans le tournoi de tennis féminin Yanina Wickmayer et Kirsten Flipkens ont effectué, mardi en fin de matinée, une bonne heure et demie d'entraînement dans le calme médiatique d'un court annexe du Centre Olympique de tennis où il reste encore un peu de travail à effectuer d'ici au début des compétitions.

"Je vis ces Jeux de manière très différente de ceux de Londres", a confié "Wicky" à l'issue de cette séance, battue par le vent et sous un ciel azur. "Déjà parce que je vis au village olympique. A Londres, il était situé à 1h45 de Wimbledon ce n'était pas possible. Je dormais dans une maison. Cela change tout à fait l'expérience. Cela fait plaisir d'être dans le village et de connaître les autres athlètes. Surtout les Belges parce que en étant joueuse de tennis on ne voit pas souvent les autres athlètes. C'est très agréable de les connaître, d'échanger nos expériences dans des sports très différents. Toute l'année on est toutes seules et là on a l'impression d'être en équipe, cela fait plaisir et j'ai bien l'intention d'en profiter un maximum." "J'ai l'impression que le tournoi de ces Jeux est très différent de Londres car on jouait sur herbe à Wimbledon. Mais j'aime bien jouer sur dur (greenset la surface de Rio) et j'aime bien jouer sur herbe. Cela ne change pas grand chose. L'atmosphère était différente à Londres. Là-bas, je n'avais pas l'impression d'être aux Jeux. Maintenant, je vis davantage l'ambiance et cela me fait très plaisir." Ce qui change, aussi, c'est la confiance de la N.1 belge, qui reste sur deux victoires, en simple et en double à Washington, le 24 juillet (son 6e succès sur le circuit WTA). "Cela me donne de la confiance et cela tombe au bon moment pour les JO. Cela arrive après une période où je jouais vraiment bien mais je n'avais pas cette chance de gagner ces matchs importants contre les bonnes joueuses. C'est très positif qu'en une semaine tout se soit mis en place." Petit revers de la médaille de sa belle semaine dans la capitale américaine: une inflammation au pied droit. "J'ai joué neuf matchs sur sept jours. Ensuite, il y a eu le long voyage jusqu'ici, je n'ai pas eu l'occasion de me reposer. Ce n'est pas non plus que la douleur me gêne beaucoup quand je joue. En plus, il y a beaucoup de kiné dans le village pour s'en occuper. Ils me soignent très bien. Dans trois quatre jours ce sera bon." (Belga)

Nos partenaires