JO 2016 - Tom Goegebuer, le plus heureux des sélectionnés, a rejoint Rio en bonne compagnie

02/08/16 à 05:04 - Mise à jour à 05:04

Source: Belga

(Belga) Il était 20h24 heures locales (1h24 en Belgique), lundi soir, à l'aéroport international Tom Jobim de Rio de Janeiro quand le dernier grand contingent de sélectionnés belges pour les Jeux Olympiques a atterri dans la nouvelle cité olympique au terme de treize heures de vol.

Parmi les premiers à rejoindre le hall d'arrivée, Jacques Borlée, le coach du 4X400m et très heureux père de quatre Olympiens: "Le voyage ? Facile. C'était très calme. Pas trop de secousses. J'ai l'avantage d'avoir beaucoup dormi. Il a ensuite très brièvement évoqué la situation et en particulier la blessure (boursite au tendon d'Achille droit) de Kevin. "Il a toujours des petits soucis. Le docteur est là pour regarder", précise le père coach qui se rassure en ajoutant: "Jonathan va bien, Julien (Watrin) va bien, Dylan aussi." L'haltérophile Tom Goegebuer était radieux. "Je n'arrive pas encore à croire que je suis à Rio. il y a deux jours, je ne savais toujours pas si je pouvais venir ou pas. Je suis super content. C'était ma dernière chance de disputer les Jeux (ce sont ses 3e à 41 ans), j'y ai longtemps cru, mais cela a duré tellement longtemps avant de connaître la décision. C'était difficile. Je suis aussi un peu fatigué mais j'ai cinq jours pour récupérer. Je me suis bien entraîné. Et je pense que je peux réussir une belle prestation. Je suis dans les temps pour mon régime (il ne doit pas dépasser les 56 kg). Le discobole Philip Milanov, grand espoir de médaille en athlétisme, arrive en confiance. "Le voyage s'est bien passé. J'ai dormi un peu et regardé des films. C'est bien d'être sur le sol brésilien. On ne participe pas souvent aux Jeux Olympiques. Je les aborde avec plaisir. Mon nouveau record de Belgique et et la médaille d'argent de l'Euro donnent confiance. J'arrive très motivé au village olympique. Mais maintenant, il faut bien dormir, et ensuite partir pour Uberlandia pour terminer la préparation." Autre grand espoir Toma Nikiforov va, lui aussi, découvrir les véritables Jeux Olympiques, après avoir brillé dans ceux de la Jeunesse en 2010 à Singapour. "Le voyage s'est très bien passé. J'ai passé mon temps à jouer avec mon entraîneur", a confié le judoka vice-champion d'Europe. Je suis content de la fin de ma préparation. J'ai pu faire tout ce que je voulais faire. J'étais plus excité à l'idée de venir ici quand j'étais en Belgique. Maintenant, que je suis là il ne faut pas oublier pourquoi on est là. On va terminer la préparation de manière plus légère à Uberlandia. C'est de l'entretien. Je n'ai pas de problème de décalage horaire. Il va falloir surtout bien s'acclimater, bien s'hydrater et faire abstraction du stress." Autre judoka Joachim Bottieau: "Je suis un peu fatigué par le voyage. J'ai très bien terminé ma préparation. Tout va bien, j'ai perdu les kilos qu'il fallait et à Uberlandia on va pouvoir peaufiner avant la compétition." La jeune heptathlonienne Nafissatou Thiam accusait un petit coup de mou avant de filer dans le bus qui devait la mer au Village: "Je suis très fatiguée et je n'ai qu'une envie aller dormir." (Belga)

Nos partenaires