JO 2016 - Philip Milanov ne s'est jamais senti en forme à Rio

13/08/16 à 18:40 - Mise à jour à 18:40

Source: Belga

(Belga) Troisième performeur de la saison des douze finalistes présents samedi matin dans la finale du lancer du disque de Rio, Philip Milanov n'a pas réussi à confirmer les seuls espoirs belges de médaille en athlétisme aux Jeux Olympiques de Rio. Il a terminé 9e de la finale avec un unique lancer mesuré, sur trois tentés, à 62m22. Le Brugeois, dont le record national a été porté à 67m26 cette saison, n'a pas eu droit à trois essais supplémentaires. "C'est une petite déception", a convenu Milanov.

Déception dans la mesure où il était monté sur la 2e marche du podium de ses deux dernières grandes compétitions: les Mondiaux de Pékin en 2015 et l'Euro d'Amsterdam début juillet. Sa 12e position (62m68), l'ultime délivrant un sésame pour la finale, obtenue dans le stress et la fraîcheur d'une matinée hivernale carioca, vendredi, n'avait pas rassuré outre mesure le placide Brugeois. "Les qualifications ne s'étaient pas bien déroulées. Et l'échauffement ce matin, pas non plus super bien. Je ne sais pas, peut-être suis-je dans un creux de forme. Pourtant, je lançais bien lors du stage d'Uberlandia (juste avant les Jeux)." Milanov, qui lançait en 5e position, expédia un premier disque à 62m22. Une marque qui le positionnait au 7e rang, déjà loin derrière le Polonais Piotr Malchowski (67m32 qui fera ensuite 67m55). Le champion du monde et d'Europe, sera finalement devancé au dernier essai par l'Allemand Christoph Harting (68m37), frère cadet de Robert, sacré à Londres en 2012. Le bronze est revenu à un autre Allemand Daniel Jasinski (67m05). Après un deuxième lancer loupé, notre représentant reculait au 8e rang, l'ultime qui donnait droit à trois essais supplémentaires. Une nouvelle marque nulle et il était renvoyé au 9e rang final pour 22 centimètres au profit de l'Autrichien Lukas Weisshaidinger. "Techniquement, j'ai sauté trop loin sur le cercle (d'où ses mauvais lancers, ndlr)", a expliqué le vice-champion du monde. "Tout le monde a des hauts et des bas. J'étais moins en forme que d'habitude. J'avais pourtant bien récupéré des qualifications." "Maintenant je veux faire mieux l'an prochain, voir ce qui n'a pas fonctionné, et m'entraîner davantage." . (Belga)

Nos partenaires