JO 2016 - Onze procédures de sportifs russes enregistrées par le TAS

02/08/16 à 15:44 - Mise à jour à 15:44

Source: Belga

(Belga) Onze procédures concernant des sportifs russes ont été enregistrées par le TAS, a confirmé le Tribunal Arbitral du Sport à Rio, mardi.

Les nageurs Vladimir Morozov et Nikita Lobintsev avaient déjà introduit un recours contre leur non-sélection pour les jeux Olympiques de Rio du 5 au 21 août par la fédération internationale de natation (FINA). Une audience a eu lieu dimanche. Elle a été suspendue pour permettre aux parties de fournir des informations supplémentaires. Une troisième nageuse, Yulia Efimova a également interjeté appel. Contrôlée positive en 2014 à un stéroïde, la Russe, 24 ans, avait été suspendue 16 mois. Elle avait également été suspendue en mars à titre provisoire, après un contrôle positif au meldonium, produit interdit par l'Agence mondiale antidopage (AMA) depuis le 1er janvier. Mais la quadruple championne du monde avait été blanchie sur ce point par la FINA le 20 mai. Le lutteur Viktor Lebedev a également introduit un recours et le TAS se prononcera à son sujet après avoir pris une décision concernant Yulia Efimova. La fédération russe d'haltérophilie a fait appel de sa suspension des jeux de Rio par sa fédération internationale (IWF). Avec l'athlétisme (hormis Darya Klishina, spécialiste de la longueur), l'haltérophilie est le deuxième sport russe à se voir entièrement interdit de JO. Cela concerne 8 haltérophiles russes. Cette sanction a permis à Tom Goegebuer (-56kg) d'être repêché pour Rio. Le TAS a annoncé qu'une décision finale pourrait être rendue mercredi à l'issue des audiences prévues le même jour. Autre recours introduit, celui de Andrey Kraytor contre la fédération internationale de Canoë (ICF). Une audience n'a pas encore été fixée dans ce dossier. Enfin, un recours a aussi été introduit par Daniil Andrienko et 16 autres rameurs contre la fédération internationale d'aviron (FISA). Une audience est fixée à mardi. La Chambre ad hoc du TAS a été délocalisée à Rio pour traiter des dossiers de dopage des jeux Olympiques de Rio. En sept jours d'activité, elle a enregistré le même nombre de demandes que pour la durée totale des jeux Olympiques 2012, a-t-elle précisé elle-même. Car aux demandes des sportifs russes, s'ajoutent deux autres dossiers. Le sprinter soudanais, Mangar Makur Chuot Chep a interjeté appel contre sa fédération d'athlétisme et son comité olympique pour ne pas l'avoir sélectionné pour les JO. Même action intentée par Jason Morgan, le lanceur de disque jamaïquain, 19e des JO à Londres, non sélectionné par sa fédération. Dans les deux cas, une audience n'a pas encore été fixée. (Belga)

Nos partenaires