JO 2016 - Olivia Borlée et Cynthia Bolingo, un petit demi-tour et puis s'en vont

15/08/16 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Belga

(Belga) La piste à peine refroidie par les exploits d'Usain Bolt, premier triple champion olympique du 100m, et de Wayde Van Niekerk, auteur d'un fabuleux record du monde sur 400m (43.03) dimanche soir, Olivia Borlée et Cynthia Bolingo étaient les premières à fouler la piste olympique lors des séries du 200 mètres lundi matin.

Forte de neuf séries, l'épreuve exigeait de terminer parmi les deux premières, ou réussir un des six meilleurs chronos des non qualifiées à la place, pour avoir le droit de disputer les demi-finales. Une mission difficile voire impossible pour les deux Bruxelloises. Olivia Borlée, qui courait dans le couloir derrière la championne du monde, la Néerlandaise Dafne Schippers, a terminé 7e de la première série en 23.53 secondes, Schippers s'imposant en 22.51. "Un peu déçue par mon chrono. Je prends un bon départ mais je craque très fort dans la ligne droite. J'ai très vite les jambes assez lourdes. Je crois que c'est dû au manque d'entraînement de ces derniers mois. On espère toujours passer au-dessus avec l'adrénaline d'un championnat comme celui-là. Malheureusement, je n'ai pas réussi aujourd'hui", a regretté la porte-drapeau de la délégation belge lors de l'ouverture des Jeux. "J'ai essayé d'être focus sur moi (sans tenir compte de Schippers), me disant: 'essaie de te laisser tirer par elle'. J'avais déjà couru avec elle, je savais qu'il fallait avant tout penser à ma course." "C'était déjà exceptionnel d'être ici vu les pépins physiques que j'ai eus cette année. C'était un vrai plaisir d'être ici, de porter le drapeau et d'être avec la famille", a-t-elle ajouté. Cynthia Bolingo n'a pu éviter la 8e place de la 3e série dans un temps de 23.98, loin de son meilleur chrono de l'année (23.46). "Je suis vraiment déçue et je n'ai pas d'explication valable pour expliquer mon chrono. Les sensations étaient bonnes à l'entraînement, le stress n'était pas présent. Je ne m'attendais pas du tout à cela, même dans mes pires cauchemars, réaliser un si mauvais chrono lors des Jeux. Je n'avais pas eu la saison idéale, mais le stage à Uberlandia s'était très bien déroulé. Le chrono de 23.9 ce n'est pas mon niveau, mais c'est celui que j'ai effectué. Aujourd'hui, j'effectue un bon virage. A partir de 140 mètres j'ai eu du mal. Je n'ai pas réussi à relancer. La force et les jambes n'étaient pas là", a déclaré l'athlète du CABW. (Belga)

Nos partenaires