JO 2016 - Marc Rigout, chef d'équipe du concours complet, a jugé le cross "très difficile"

09/08/16 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Source: Belga

(Belga) Le cross-country, 2e des trois épreuves du concours complet en équitation, a été fatale à Karin Donckers dont la chute a provoqué son élimination. Joris Vanspringel est remonté lui de la 52e place, après le dressage, au 25e rang avec Lully des Aulnes à l'issue d'un cross jugé "très difficile" par Marc Rigout, le chef d'équipe des cavaliers du concours complet.

Pour Karin Donckers et Fletcha van 't Verahof, le rêve s'est terminé à l'obstacle 12 avec une chute. "Tant la cavalière que le cheval sont sains et saufs physiquement mais, émotionnellement, c'est naturellement très difficile à accepter pour Karin", a communiqué la fédération belge d'équitation. Pour ses sixièmes jeux Olympiques, Karin Donckers avait réussi à se classer 7e après le dressage et ambitionnait un top 8. "Karin essayait vraiment d'avoir un bon temps et est peut-être arrivée un peu vite sur l'obstacle 11 A. C'est sans doute la raison pour laquelle la distance entre le 11 B et le 12 n'est pas bien venue et que Fletcha est arrivé trop près de l'obstacle 12. Il a donc fait un drôle de saut qui a fait perdre son équilibre à Karin. C'est une erreur de cavalier qui est punie très sévèrement, parce que, jusque là, tout se déroulait très bien et dans un bon tempo". Joris Vanspringel remonte de la 52e à la 25e place avec Lully des Aulnes et 75.90 points, après un cross sans faute mais où il a comptabilisé 21.60 points de temps. "C'est peut-être le meilleur cross que Joris ait jamais effectué. Nous avions convenu à l'avance qu'il prendrait les deux options et ne jouerait pas la rapidité dans ce parcours. Tout s'est donc déroulé selon ce qui était prévu et nous sommes vraiment très fiers de la performance de Joris et Lully, qui pourraient peut-être même atteindre la finale individuelle." Après l'inspection vétérinaire prévue mardi matin, une première manche départagera les équipes en jumping, 3e épreuve du concours complet. Ensuite, il y aura un deuxième tour qui donnera le classement final pour les 25 meilleurs cavaliers en individuel. Le parcours de cross était particulièrement difficile selon Marc Ragout. "Normalement, on construit un parcours de cross d'un niveau d'un petit 3 étoiles lors des Jeux Olympiques. Ici, c'était un vrai 4 étoiles. En principe, un chef de piste doit savoir qu'aux Jeux Olympiques, il y a pas mal de cavaliers au départ qui ne font pas partie du gratin mondial. Il doit construire son parcours de sorte qu'autant de cavaliers possible atteignent la ligne d'arrivée et que ce soit quand même les meilleures combinaisons qui obtiennent les meilleures résultats. La manière dont les choses se sont déroulées ici ne favorise pas la promotion de notre sport. Ce n'est pas une critique vu la chute de Karin. Nous savons que ça peut toujours arriver dans notre sport. J'avais déjà la même opinion avant le début de l'épreuve de cross". Ce cross très ardu n'a vu que trois combinaisons terminer sans faute dans le temps. L'Australien Christopher Burton avec Santano II occupe la première place avec 37.60 points devant le double champion olympique, l'Allemand Michael Jung et Sam FBW avec 40.90 points et le Français Nicolas Astier avec Piaf de B'Neville et ses 42.00 points de pénalité. Au niveau du classement par équipes, l'Australie mène la danse devant la Nouvelle Zélande et la France. (Belga)

Nos partenaires