JO 2016 - Lianne Tan quitte les Jeux de Rio sur une victoire face à la Portugaise Telma Santos

15/08/16 à 03:54 - Mise à jour à 03:54

Source: Belga

(Belga) Après Yuhan Tan, éliminé en fin de matinée, au terme de sa seconde défaite dans le tournoi masculin, sa soeur Lianne, 68e mondiale, a remporté en soirée son ultime match du tournoi olympique de Rio face à la Portugaise Telma Santos (BWF 71): 21-16 et 21-18. Une rencontre sans enjeu puisque les deux joueuses étaient éliminées. "Mais je tenais absolument à la remporter, même si mentalement ce n'est pas facile après deux défaites", souligna la Belge à l'issue du match.

Elles avaient connu la défaite tant contre la Chinoise Li Xuerui (3e mondiale), la championne olympique de Londres, que contre l'Américaine Iris Wang. Dans ce groupe E c'est la Chinoise qui s'est qualifiée. "L'ambiition était de gagner deux matchs ici. Face à l'Américaine c'était possible, avec un peu plus de réussite. La Chinoise était vraiment trop forte. Mais je suis contente au total de terminer par cette victoire. J'ai aussi eu beaucoup de réaction de Belgique après mon premier match, même si je l'ai perdu. Beaucoup de personnes l'ont regardé. Cela m'a fait très plaisir." La championne de Belgique a très bien réagi après un départ hésitant (1-4). Elle égalisa à 7-7 puis fila à 11-7 et 13-10. Santos égalisa à 13-13 puis 15-15 mais la Limbourgeoise, qui faisait visiter les quatre coins du terrain à son adversaire, gagnait la manche 21-16. Face à une joueuse bien moins rapide que ses deux premières rivales, Lianne Tan se montra la patronne du terrain. Là encore elle combla rapidement son retard d'entame de manche (0-3). Elle égalisa dès 4-4 et abordait la petite pause devant au marquoir: 11-8. Santos contesta encore le succès de notre représentante, en remontant à 17-17 avant de plier. Lianne Tan, comme à Londres, quitte le tournoi olympique dès la phase de groupes mais après avoir remporté une rencontre. "Je vais maintenant consacrer les deux prochaines années essentiellement à mes études (de dentisterie) et ensuite je verrai si je me consacrerai deux années en vue des Jeux de Tokyo. En tout cas, je veux pas y aller pour y aller. Si je m'y rends c'est pour faire des résultats", a conclu la quintuple championne de Belgique. Son coach, Frédéric Mawet estime que la vice-championne des Jeux Européens peut encore progresser. "Elle est encore jeune à 25 ans. Elle peut encore faire cinq-six années si elle le souhaite. Elle a encore une belle marge de progression. Mais comme elle est aux études elle ne peut pas s'y consacrer comme la majorité des filles ici qui sont professionnelles. Il lui reste à faire un gros travail physique pour être plus explosive." . (Belga)

Nos partenaires