JO 2016 - Evi Van Acker, vainqueur de la 9e régate et désormais 4e au général, croit au podium à Rio

13/08/16 à 23:39 - Mise à jour à 23:39

Source: Belga

(Belga) On a retrouvé Evi Van Acker. La régatière en classe Laser Radial a remporté sa première régate lors des épreuves olympiques de Rio de Janeiro, samedi. Evi Van Acker a dominé de bout en bout la 9e régate de quoi se retrouver 5e dans la hiérarchie. Elle a ensuite fini à la 5e place de la 10e et dernière régate de la phase classique pour figurer à la 4e place du général avec 66 points avant la Medal Race de lundi. "Personne ne croyait encore en moi mercredi soir, mais nous, nous avons continué à y croire et nous continuons à y croire pour la Medal race", souriait-t-elle à son retour à la Marina da Gloria.

Elle compte toutefois 9 points de retard sur l'Irlandaise Annelise Murphy, 3e (57), et 11 sur la Danoise Anne-Marie Rindom (55). La Néerlandaise Marit Bouwmeester, médaille d'argent à Londres, semble d'ores et déjà promise à l'or (47). Les points étant doublés lors de cette ultime "course aux médailles", Evi Van Acker conserve ses chances de remonter sur un podium olympique, quatre ans après sa médaille de bronze aux JO de Londres. Pour ce faire, il faudra au moins cinq bateaux entre la Belge et l'Irlandaise à l'arrivée lundi. Expert, le régatier belge Wannes Van Laer qui dispute l'épreuve en Laser messieurs estime qu'Evi doit avant tout de se concentrer sur sa course, essayer de gagner la course et compter sur le marquage entre Rindom et Murphy. "Moins il y aura de vent (on en annonce peu, ndlr), mieux ce sera pour Evi", estime le Bruxellois. "Mais cinq bateaux d'écart, c'est néanmoins beaucoup" a-t-il jugé. "Très bonne première course aujourd'hui" a commenté Evi Van Acker. "Très bon départ, très bonne vitesse, pas trop de vent ce qui était parfait pour moi et j'ai pu m'imposer. Bon départ aussi dans la 2e, mais le vent était plus fort, j'ai eu de nouveau plus de mal physiquement. A la première bouée j'étais plus loin que la 5e place (10e, ndlr). Chacune d'entre nous s'est battue pour accrocher le moindre point. J'ai réussi à décrocher la 5e place, je ne pouvais pas mieux aujourd'hui. Je suis contente de ma journée et de ma remontée au classement." "J'ai été victime d'une grave infection bactérienne le mois dernier, ici au Brésil. J'ai eu une forte fièvre et de la diarrhée pendant une semaine", a-t-elle expliqué à une presse internationale étonnée de la voir remonter au classement. "Je ne suis plus souffrante mais je manque d'énergie. C'est pour cela que j'ai souffert mercredi car quand il a du vent fort, je manque de force et j'ai du mal à suivre les meilleures." La Gantoise s'était retrouvée 10e au classement après des inhabituelles 16e et 15e places. "On n'avait jamais connu un vent pareil ici, ce jour-là". Or, beaucoup de concurrents avaient décidé de perdre du poids en vue des JO car par petit temps, cela constitue un avantage. En revanche, c'est un désavantage dans le vent fort. Vendredi, au lendemain d'une journée de repos bienvenue, elle est revenue au premier plan (12e puis 2e) pour occuper la 6e place du général. "Je ne suis plus souffrante mais je suis encore fatiguée, je manque d'énergie. C'est pour cela que j'ai souffert mercredi car quand il a du vent fort, je manque de force et j'ai du mal. C'est aussi pour cela que j'essaie de manger le plus possible et de me reposer le plus possible." La journée de repos, dimanche, est donc la bienvenue avant l'ultime régate lundi. (Belga)

Nos partenaires