Jeux Paralympiques - Sven Decaesstecker en finale, "avec de tels adversaires, c'est un succès"

11/09/16 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Belga

(Belga) Sven Decaesstecker et Michelle Franssen se sont qualifiés pour la finale de leur épreuve en natation aux jeux Paralympiques de Rio dimanche.

Sven Decaesstecker, 8e chrono des engagés, était particulièrement content de sa qualification pour la finale du 200m 4 nages (SM10). "Je suis très heureux, parce qu'avec de tels adversaires, c'est un vrai succès de se hisser en finale", a confié le porte-drapeau de la Belgique lors de la cérémonie d'ouverture. "Je n'ai jamais nagé aussi vite lors des séries du matin". Trois nageurs ukrainiens ont signé les trois meilleurs chronos en vue de la finale prévue à 23h59 dimanche. "Ce sont tous les trois des nageurs de l'équipe nationale chez les valides. Leur handicap n'est pas vraiment très clair. Maksym Krypak a nagé le 50m libre en 23.3 alors que Pieter Timmers par exemple nage en 22.3", a expliqué Sven Decaestecker amputé du membre inférieur de la jambe droite, très ému aussi d'avoir porté le drapeau. "C'était super. C'est difficile pour moi d'avouer que j'étais très ému, mais c'était le cas." Si elle s'est qualifiée aussi pour sa finale, en 200m libre (S14, handicap intellectuel), Michelle Franssen n'était pas contente de sa course. Elle a réalisé le 6e chrono des séries. "Non, je ne suis pas contente, parce que j'étais trop émue", a confié la nageuse qui souffre d'autisme. "Je vois la finale comme une deuxième chance, surtout que je nage en général mieux le soir que le matin." Sa finale est prévue à 23h37 dimanche encore. Yannick Vandeput a lui été éliminé sur 200m libre (S14, handicap intellectuel) avec le 16e temps des engagés. "Le public était incroyable. J'avais un Brésilien dans ma série, et il y avait énormément de bruit. Je n'ai pas eu les bonnes sensations. Après 50m, j'ai eu de l'acidité dans les bras et j'ai du me battre dans l'eau", a regretté Yannick Vandeput. (Belga)

Nos partenaires