" Je veux tirer Mouscron vers le haut "

05/10/17 à 14:00 - Mise à jour à 03/10/17 à 16:56
Du Sport/Footmagazine du 04/10/17

Ancien joueur du Bayern, entraîneur du Hertha Berlin et du Borussia Dortmund et désormais directeur sportif de l'Excel : le CV de Jürgen Röber est bien garni. À Mouscron, il complète le triumvirat visible des têtes pensantes, avec Paul Allaerts et Mircea Rednic. Rencontre du troisième type.

" Je veux tirer Mouscron vers le haut "

Depuis que Jürgen Röber est arrivé, Mouscron excelle... © BELGAIMAGE

Jürgen Röber à propos...

...de sa saison comme joueur au Bayern Munich : "J'ai effectivement joué avec Paul Breitner et Karl-Heinz Rumenigge, mais il fallait que je m'en aille. Avant, je n'avais raté aucun match avec le Werder Brême en cinq ans et demi. J'avais marqué plusieurs buts et c'est pourquoi le Bayern m'a acheté un million à l'époque. Je voulais devenir international. Mais à Munich, c'est toujours pareil : un coup, vous jouez, un autre, vous ne jouez pas. Après une saison, Uli (Hoeness) m'a laissé partir au Canada."

...de son passage comme coach au Hertha Berlin : "Le club allait presque descendre en troisième division. C'est marrant parce que nous sommes montés dès la première saison et après cinq matches en Bundesliga, les dirigeants étaient à deux doigts de me virer. On perdait sur des petites erreurs. Il me restait un match contre Karlsruhe. Si je perdais, c'était fini. Mais il y avait 60.000 personnes qui chantaient mon nom parce qu'ils savaient que j'avais pris le club très bas. On a gagné 2-1. Et puis, la saison a commencé. On s'est qualifiés pour la Ligue des Champions. C'est la période où j'ai eu le plus de succès en tant qu'entraîneur."

...de son projet à Mouscron : "Je veux amener le club aux meilleures positions possibles. Le tirer vers le haut en quelque sorte. Lors des deux dernières saisons, Mouscron a failli descendre. J'essaye de rendre l'équipe meilleure et de lui faire franchir un palier supplémentaire. Des fois, c'est très simple. Il suffit de mettre les bonnes personnes au bon endroit. Vous avez une bonne équipe, un bon esprit d'équipe, un bon coach. C'est ce qu'il se passe maintenant. J'ai tout de suite vu que Mircea Rednic faisait du bon boulot. Pourquoi Mouscron ne pourrait pas figurer parmi les clubs du top ? Pourquoi pas ? Ce que je vois aujourd'hui, c'est qu'il n'y a pas de grandes différences entre la plupart des équipes du championnat belge. Bien sûr, les top-clubs restent au-dessus, ils ont plus de budget. Mais attention, on arrive."

...de la politique des transferts de l'Excel: "Je valide tous les transferts. Peut-être que c'était avec l'aide des actionnaires et leurs connexions. Je venais juste d'arriver quand un représentant de Liverpool est venu ici pour nous proposer Taiwo en prêt. Il ne pouvait pas jouer à Liverpool, pas encore. C'est du win-win. Taiwo veut devenir un joueur de Premier League, à 1.000 %. Tout est si clair dans sa tête... C'est son rêve et il l'atteindra."

Par Nicolas Taiana

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Jürgen Röber dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires