"Je ne vois pas d'inconvénient à la venue d'Armstrong au Tour des Flandres"

14/12/17 à 17:33 - Mise à jour à 17:35

Source: Belga

(Belga) Johan Museeuw ne voit pas d'inconvénient à ce que Lance Armstrong soit l'invité d'honneur de Wouter Vandenhaute lors du Tour des Flandres l'année prochaine et conférencier lors d'un événement d'affaires. "Lance a fait des aveux et a été puni. Alors ne devrait-il plus jamais être présent sur une course cycliste?", s'interroge le triple vainqueur du Tour des Flandres (1993, 95, 98). "Je ne crois pas".

"Lance est un de mes anciens collègues et j'ai hâte de rouler avec lui", a encore déclaré Museeuw. "Je serai l'un des accompagnateurs lors de cette randonnée cycliste du 30 mars prochain et je ne vois rien de mal à ce qu'il soit invité par Wouter Vandenhaute. Je ne l'invite pas, c'est Wouter qui le fait. Est-ce si mal? Notre génération a eu tort et Lance a fait des aveux, comme moi, mais ne devriez-vous plus jamais être présent sur une course cycliste? Dans ce cas, beaucoup de cyclistes ne seraient plus autorisés à être présents. Ecoutez, il devient un invité d'honneur à Wouter et ne vient pas en Flandre en tant que directeur sportif ou manager. Il est invité à faire du vélo et à donner une conférence. Cela peut être un bon signal pour les jeunes qui veulent que quelqu'un témoigne de ce passé. Oui, il a commis des fautes, beaucoup de fautes même, mais il peut parler de ce qui s'est passé, il est bon que des gens comme lui aient l'occasion d'en parler et qu'il les prenne à deux mains le 30 mars. Bien qu'il s'agisse d'un événement pour les entrepreneurs qui paient de l'argent, ce ne sera pas une conférence pour les jeunes coureurs. "Je ne sais pas ce qui se passera ce jour-là", a ajouté Museeuw. "Lance vient témoigner de son passé et du cyclisme de l'époque. C'est et cela reste intéressant. Il ne devrait pas rester distant. Regardez les gens comme Richard Virenque et Laurent Jalabert: ils sont toujours les bienvenus dans la course et dans le Tour. Nous devons rejeter l'idée que nous devrions tenir tous les gens de notre génération à l'écart." (Belga)

Nos partenaires