"Je ne pense pas qu'il me manque quelque chose pour être un leader"

21/06/18 à 14:33 - Mise à jour à 14:33

Source: Belga

Youri Tielemans, qui est resté sur le banc des remplaçants lors de l'entrée en matière des Diables Rouges face au Panama (3-0) dans la Coupe du Monde, s'est montré sans amertume face aux journalistes jeudi. "Je ne pense pas qu'il me manque quelque chose pour être un leader" aujourd'hui, a-t-il souri, en réponse à une question de la presse sur cette place sur le banc.

"Je ne pense pas qu'il me manque quelque chose pour être un leader"

Youri Tielemans © BELGA

"C'est simplement que les autres joueurs jouent dans des grands clubs, ont plus d'expérience. (...) Avec le temps, cela va venir tout seul", raconte-t-il. Quant au fait d'être le plus jeune de la sélection, du haut de ses 21 ans, cela ne lui pose pas de problème. "Cela fait un an et demi que je suis le plus jeune, je suis habitué".

Si Roberto Martinez est "charmé par sa classe", il semble surtout le voir comme "le futur du football belge", et il n'est pas sûr que Tielemans puisse emmagasiner des minutes de jeu dans la Coupe du monde russe. Dans le système de Martinez, deux certitudes semblent régner pour les deux positions centrales du milieu de terrain: Axel Witsel et Kevin De Bruyne, alors que Mousa Dembélé et Marouane Fellaini rugissent aussi en bord de terrain. Mais le joueur reste positif: "dans le football, ça peut aller vite".

Le milieu de terrain de l'AS Monaco essaie de son côté "de profiter à chaque entrainement, et de profiter de chaque moment" en Russie. "C'est quand même la Coupe du monde", s'exclame-t-il. "Et les entraînements sont 'fun', il y a une bonne ambiance".

Si Roberto Martinez ne l'a pas encore utilisé dans ce Mondial russe, le jeune joueur se dit résolument "prêt à venir dans l'équipe et à prendre des minutes de jeu". Il ne ressent pas de pression particulière: "la compétition a débuté, ce n'est plus le moment d'être impressionné, il faut se concentrer sur les matches", résume Tielemans.

A la question d'une journaliste étrangère l'interrogeant sur les qualités de la Tunisie, le prochain adversaire des Diables samedi dans le groupe G, l'ancien Anderlechtois a réservé une réponse brève: "Je ne peux que dire qu'ils (les Tunisiens) ont perdu leur premier match, donc ils vont sortir et tenter de gagner, nous devrons être attentifs en défense".

Nos partenaires