"Januzaj est fort en un contre un, Tielemans est l'avenir de la Belgique"

04/06/18 à 12:35 - Mise à jour à 14:42

Source: Belga

Avec Adnan Januzaj, Youri Tielemans et Leander Dendoncker, Roberto Martinez a sélectionné pour le Mondial 2018 trois jeunes joueurs, tous passés par le RSC Anderlecht, qui représentent le présent et l'avenir du football belge.

"Januzaj est fort en un contre un, Tielemans est l'avenir de la Belgique"

Youri Tielemans © BELGA

Comme en 2014, Adnan Januzaj, 23 ans, a réussi à s'inviter dans la sélection du Mondial sans avoir disputé la moindre minute en qualification. "C'est un réel talent, très fort en situation de un contre un", a expliqué Roberto Martinez lundi à Tubize. "En match, quand les joueurs ont accumulé des minutes, il peut apporter sa fraîcheur, notamment dans les situations de un contre un. Il m'a fait une bonne impression. Et j'ai vu une évolution ces derniers mois, il a gagné en maturité. J'attends beaucoup de lui."

Selon Martinez, Youri Tielemans, 21 ans, représente "le présent et le futur du football belge". "Il est encore jeune, mais a déjà beaucoup d'expérience. Ce sera un jour le leader de cette équipe. C'est important qu'il prenne part à un grand tournoi. Nous croyons en lui. Il est bon techniquement et peut jouer à plusieurs positions dans notre système."

Leander Dendoncker, 23 ans, est placé parmi les défenseurs dans la liste de Martinez, mais peut être utilisé dans l'entrejeu. "Il est polyvalent", confirme le sélectionneur. "Personne ne peut jouer milieu défensif comme lui dans l'effectif." Dendoncker ne figurait pourtant pas sur la feuille de match samedi contre le Portugal. "C'est une question de nombre: je ne peux en mettre que 23 sur la feuille de match. Je n'avais pas besoin de le voir dans ce match", a précisé Martinez.

"Une question d'équilibre, j'ai déjà deux N.9"

Le couperet est tombé: Matz Sels, Christian Kabasele, Jordan Lukaku et Christian Benteke n'accompagneront pas les Diables Rouges en Russie, alors que Laurent Ciman reste en stand-by compte tenu de l'état physique de Vincent Kompany et de Thomas Vermaelen.

"Ciman a suffisamment d'expérience et son rôle ne pose pas de problème", a expliqué Martinez à propos du choix de Ciman comme 'joker médical'. "Laurent peut facilement prendre la position de Kompany ou celle de Vermaelen dans notre défense à trois. Il sait ce que nous attendons de lui. Nous devions soumettre une liste de 23 dans laquelle il ne figure pas, mais sur le terrain d'entraînement, nous continuons avec un groupe de 24", a ajouté le sélectionneur. Ciman était d'ailleurs sur le terrain d'entraînement lundi matin. "C'est un vrai professionnel, il connaît la situation."

Un joueur blessé peut-être remplacé dans la sélection jusqu'à 24 heures avant le premier match. Les Diables Rouges entreront en compétition le 18 juin contre Panama.

Parmi les joueurs écartés, la plus grande surprise est peut-être la non-sélection de Christian Benteke, monté au jeu contre le Portugal samedi. "Il a fait tout ce qu'il pouvait faire durant le camp d'entraînement", a confié Martinez. "La décision a été prise pour l'équilibre de l'équipe. Nous avons déjà deux N.9, Michy Batshuayi et Romelu Lukaku. C'était une décision très difficile. Mais je dois faire des choix en restant neutre et objectif."

Jordan Lukaku paie lui ses problèmes au genou. "Jordan est un joueur qui a besoin d'être physiquement à 100 pour cent pour avoir un impact sur la rencontre. Or, il souffre du genou depuis le mois de mars et n'est pas à 100 pour cent", a résumé Martinez.

Sels a vu Martinez lui préférer Koen Casteels comme troisième gardien. En défense, Martinez a choisi le polyvalent Leander Dendoncker et Dedryck Boyata plutôt que Ciman et Kabasele. "Pour Sels et Kabasele, avoir pris part à ce camp d'entraînement peut être une expérience positive, ils sont encore jeunes."

Nos partenaires