Hein Vanhaezebrouck et La Gantoise se séparent

27/09/17 à 12:42 - Mise à jour à 16:18

Source: Belga

Le président de La Gantoise Ivan De Witte a annoncé mercredi au cours d'une conférence de presse que le club et son entraîneur Hein Vanhaezebrouck se séparaient de commun accord, après une collaboration de trois ans et demi, alors que le contrat entre les deux parties avait été prolongé jusqu'au 30 juin 2019 en mai dernier.

Hein Vanhaezebrouck et La Gantoise se séparent

Hein Vanhaezebrouck © BELGA

Vanhaezebrouck s'en va avec un titre de champion de Belgique conquis en 2015, sur sa carte de visite, mais aussi quatre distinctions individuelles: Entraîneur de l'Année, Coach de l'Année, Trophée Raymond Goethals et Guy Thys Award.

La campagne en Ligue des Champions il y a deux ans, qui avait vu la Gantoise atteindre les huitièmes, et celle de l'année dernière en Europa League, où le parcours ne s'était arrêté qu'en huitièmes après une retentissante qualification aux dépens de Tottenham à Wembley (2-2, 1-0 à l'aller), sont également à mettre au crédit du Flandrien.

Cette saison en revanche, après l'humiliant échec contre les Autrichiens d'Altach au 3e tour préliminaire de l'Europa League, et un bilan de 6 points sur 24 en Jupiler Pro League, où les Buffalos occupent une peu reluisante 14e place, les deux parties ont convenu de mettre fin à leurs engagements mutuels.

La Gantoise avait concédé sa quatrième défaite en huit matches, 0-1 contre Zulte Waregem, dimanche dernier en championnat.

Vanhaezebrouck, ancien joueur du WS Lauwe (1983-1984 et 1986-1989), du Racing de Tournai (1984-1985), de Courtrai (1985-1986), du RC Harelbeke (1989-1998) et de Lokeren (1998-200), a entraîné Ingelmunster (2002-2003), Harelbeke (2003), le WS Lauwe (2004-2006), Courtrai (2006-2009 et 2010-2014) et le Racing Genk (2009).

L'entraînement de mercredi après-midi a été annulé. Vanhaezebrouck est cité comme candidat numéro 1 à la succession de René Weiler et Nicolas Frutos à Anderlecht.

"Une décision dictée par l'addition de plusieurs facteurs"

Le président Ivan De Witte a livré son ressenti sur la fin de ces 3 ans et demi de collaboration mais a également décrit les discussions qui ont précédé cette décision.

"Il y a eu plusieurs discussions ces derniers jours entre Michel Louwagie, Hein Vanhaezebrouck et moi-même. Le sujet de conversation a toujours été la situation sportive du club de La Gantoise. La conclusion que nous avons tirée après ces rencontres est de mettre fin de commun accord à notre collaboration avec Hein Vanhaezebrouck", a entamé De Witte.

"Mardi soir, nous avons encore parlé longuement et c'est là que nous avons pris une décision définitive. Une décision prise de façon inattendue. Ce n'est pas cela que nous avions l'intention de faire. Je pensais que tout cela pouvait encore prendre un tournant positif mais ça n'a pas été le cas. J'étais convaincu que nous pouvions encore continuer à travailler ensemble. Mais il y a aussi des aspects humains dans cette affaire. La manière dont une personne se sent au jour le jour dans son cadre de travail est aussi très importante. Finalement, nous avons compris que pour les deux parties, il était mieux de ne pas poursuivre cette collaboration. Nous nous quittons en amis et avons mené les discussions nécessaires avant de prendre cette décision."

"Je dois remercier HVH pour sa collaboration", a poursuivi De Witte."Il a écrit une page de l'histoire spéciale de La Gantoise lors d'une période très courte à la tête de notre équipe. Nous sommes devenus champions en 2015, nous avons ensuite joué la Ligue des Champions et l'Europa League. Hein a amené La Gantoise à un autre niveau. Je me tiens devant vous avec des sentiments mitigés", a-t-il déclaré aux journalistes. "Et c'est avec tristesse que je prends cette décision. Je ne vais pas dire que c'est moi qui ai donné l'impulsion définitive ayant mené à cette décision. C'est plutôt l'addition de plusieurs facteurs. Je ne vais pas aborder les penchants financiers de cette séparation ici, ça restera en interne. Un nouvel entraîneur? On va y travailler."

En savoir plus sur:

Nos partenaires