Greg Van Avermaet veut triompher dans une classique cette saison

17/12/15 à 20:25 - Mise à jour à 20:25

Source: Belga

(Belga) Les ambitions de Greg Van Avermaet sont claires pour cette année 2016. "Je veux remporter une grande classique", a déclaré le coureur jeudi à Dénia, en Espagne, lors d'une conférence de presse de son équipe BMC. "J'ai encore progressé la saison passée. Après avoir échoué de peu à plusieurs reprises, je veux y parvenir cette saison."

"La victoire lors de la 13e étape du Tour de France a donné beaucoup de confiance au Waeslandien. "Je sais maintenant que je suis capable de battre des coureurs comme Sagan. Si je continue à toujours jouer la tête dans les classiques flandriennes, je devrais pouvoir être en mesure d'en remporter une. Je continue à y croire et à me sentir plus fort chaque année." Van Avermaet se dit déjà très affûté. "Je suis plus fort que les saisons précédentes à la même période de l'année. J'ai quelque peu changé mon alimentation et cela a porté ses fruits. Avant, je devais encore perdre un peu de poids en stage hivernal, ce qui n'est plus le cas cette année." Contrairement à Philippe Gilbert, Greg Van Avermaet est déjà certain de son programme. "Je serai leader du Circuit Het Nieuwsblad jusqu'à Paris-Roubaix. Je laisserai la place à Philippe à l'Amstel Gold Race. Je sais que la cellule sportive doit encore décider de la participation de "Phil" au "Ronde". S'il participe, nous serons deux leaders, ce qui n'est parfois pas plus mal dans une telle course où tout peut arriver. Regardez ma chute au Grand Prix de l'E3. Il est toujours préférable d'avoir une deuxième cartouche." Van Avermaet débutera sa saison au Tour du Qatar (8-12 février) avant de s'aligner au Tour d'Oman. Suivront ensuite le Circuit Het Nieuwsblad, Kuurne-Bruxelles-Kuurne, les Strade Bianche, Tirreno-Adriatico, Milan-San Remo, le GP de l'E3, Gand-Wevelgem, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et l'Amstel Gold Race. "J'aime bien me préparer au Moyen-Orient. Je préfère rouler dans la chaleur plutôt qu'en France ou en Espagne, où les conditions sont parfois difficiles. Le Tour du Qatar est une bonne préparation, il faut s'y battre pour jouer la tête. Les étapes sont courtes et il est possible d'effectuer des séances d'entraînement supplémentaires. Pour moi, c'est le début de saison idéal." A noter que cinq coureurs belges figurent dans les rangs de la formation américaine BMC. Aux côtés de Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet, on retrouve en effet Ben Hermans (28 ans) ainsi que les jeunes promesses Dylan Teuns (22) et Loïc Vliegen (21). (Belga)

Nos partenaires