Greg Van Avermaet: "Je n'aurais pas pu obtenir mieux qu'une 5e place aujourd'hui"

20/07/18 à 19:14 - Mise à jour à 19:16

Source: Belga

(Belga) Greg Van Avermaet était mêlé au sprint vendredi à Valence, où il a terminé 5e de la 13e étape du Tour de France. "J'ai fini à la place qui me revient", analyse-t-il après avoir franchi l'arrivée. "Je n'aurais pas pu obtenir mieux qu'une 5e place aujourd'hui, je m'en satisfais".

Durant l'étape, celui qui a porté durant plusieurs jours le maillot jaune ne s'est pas battu à l'avant. "Je n'ai pas pensé à participer aux attaques. Peut-être si un gros groupe s'était détaché, mais ils n'étaient à chaque fois que peu nombreux, des groupes de deux ou trois", indique-t-il. "On savait alors qu'on allait probablement aller vers un sprint massif. Je suis resté dans le peloton, où c'était plus tranquille après trois étapes lourdes dans les Alpes, même si c'était loin d'être comme un jour de repos. Dans le Tour, ça n'existe pas, sauf le lundi". Le Belge de la BMC tablait donc sur son sprint. "Il s'agissait de bien se positionner, et en fait j'étais parfaitement mis", indique-t-il. "J'ai fait un bon sprint, et je suis à ma place. Je suis content d'avoir participé aux hostilités. Cela montait un peu au finish, et cela me motive davantage, cela me convient mieux qu'un sprint tout plat. Finalement ce sprint était quand même moins pénible qu'attendu. La portion en faux plat n'était pas de nature à freiner tout le monde et les sprinters purs sont passés sans encombre". Samedi, c'est à Mende que le peloton terminera sa journée. "La dernière fois dans le Tour, j'y étais dans l'échappée", se rappelle-t-il, "mais je n'avais pas gagné". "La dernière montée n'est pas à sous-estimer, et on se retrouve toujours avec des gars qui grimpent mieux. Peut-être que dimanche ce sera possible, vers Carcassonne. Il faudra d'abord se glisser dans l'échappée, puis avoir un peu de chance avec les coureurs qui sont aussi en vadrouille". (Belga)

Nos partenaires