Greg Van Avermaet aborde avec confiance la "Vlaanderens Mooiste"

30/03/18 à 11:48 - Mise à jour à 11:51

Source: Belga

(Belga) Vendredi matin, le leader de l'équipe BMC, Greg Van Avermaet, s'est penché sur la 102e édition du Tour des Flandres cycliste de dimanche, lors d'une conférence de presse. Le champion olympique de Rio est déjà monté à trois reprises sur le podium de la plus belle des classiques flamandes (Vlaanderens Mooiste). Il n'a toutefois jamais connu les joies de la victoire.

L'an dernier, Van Avermaet s'était classé deuxième derrière Philippe Gilbert. En 2015, Van Avermaet avait terminé troisième derrière Alexander Kristoff et Niki Terpstra. Et en 2014, il n'avait dû céder la victoire qu'au Suisse Fabian Cancellara. Cette saison n'a pas vraiment répondu aux attentes du Waeslandien. Il a remporté une victoire dans la troisième étape du Tour d'Oman, mais le compteur n'a plus été alimenté depuis. Une troisième place dans le GP E3 Harelbeke a été sa meilleure performance dans l'une des classiques du printemps. "Je me sens bien. Nous sommes maintenant à deux jours du début de ce que j'appelle LE rendez-vous de la saison, le Tour des Flandres", rit Van Avermaet, 32 ans. "Ma condition est la même que l'an dernier. Je suis heureux d'être là où je suis maintenant. De toutes les classiques de printemps, le Tour des Flandres est la meilleure, mais je ne l'ai jamais gagnée, contrairement à Harelbeke et Gand-Wevelgem. Le Ronde est le parcours le plus difficile des trois. Beaucoup plus de 200 kilomètres avec beaucoup d'obstacles. Cela me convient. Mais apparemment, il est maintenant plus difficile de gagner que l'année dernière. Je manque de chance. Cette année, j'étais là à chaque fois. Ce n'est que dans les Strade Bianche que j'ai échoué un peu. Peut-être que le froid glacial y était pour quelque chose. Dans les autres courses, j'ai animé la finale, il n'a manqué que la conclusion." Van Avermaet est l'un des favoris pour la victoire finale à Audenarde. "Je me place aussi parmi les favoris, mais cette couronne est devenue très grande, y compris pour les coureurs belges. Il y a beaucoup de candidats pour la victoire. Nous devrons rivaliser avec un bloc Quick-Step Floors fort. Mais nous avons aussi un ensemble fort. Ne nous sous-estimez pas. Nous allons nous appuyer sur notre propre force. De plus, une tactique spéciale est toujours à l'ordre du jour au Tour des Flandres. L'année dernière, Gilbert est parti sur le Mur (de Grammont, ndlr). C'était aussi bizarre, ce qui est maintenant typique au Tour des Flandres. Chaque mètre peut être utilisé pour quelque chose qui détermine la suite des événements. Vous devez vous concentrer d'Anvers à Audenarde. J'aimerais bien sûr arriver seul à la Minderbroederstraat, mais je peux aussi compter sur un sprint rapide si c'est avec un groupe limité. J'arrive au Ronde avec confiance, c'est sûr." (Belga)

Nos partenaires