"Goreux pourrait être un jour directeur technique du Standard"

15/10/15 à 12:24 - Mise à jour à 12:23

Source: Sportmagazine

Portrait d'un homme pour qui le Standard représente encore quelque chose.

"Goreux pourrait être un jour directeur technique du Standard"

Goreux incarne l'esprit Standard. © BELGAIMAGE

"Jusqu'à son départ, Régi était le vrai boss du groupe, qu'il porte ou non le brassard (ndlr, Jelle Van Damme sera pourtant nommé capitaine)", raconte son pote Sébaéstien Pocognoli. "C'est vers lui que les joueurs se tournaient, c'est lui qui tirait le groupe", se rappelle le gaucher de West Bromwich Albion. "Régi connait le club mieux que quiconque, il sait comment il fonctionne, il connait tout le monde, des personnes qui y travaillent jusqu'aux supporters, il a l'esprit Standard en lui. Et il a toujours dit ce qu'il pensait. C'est quelqu'un de profondément juste. Avec lui, c'est noir ou blanc. Et ce n'est pas un calculateur comme on en rencontre beaucoup. Il peut être très têtu aussi (il rit). Mais c'est surtout quelqu'un de bien même s'il vaut mieux ne pas trop le chercher."

"Aujourd'hui encore, il a des contacts avec tout le monde : Steven, Marouane, Gucci, Sarr, Mbokani, Mehdi, Benteke", confirme Arnold Rijsenburg, son ancien coach chez les jeunes. "C'est le parrain à Liège (il rit). Il connait tout le monde et est respecté par la base. Il arrive d'ailleurs souvent qu'un de ses anciens équipiers prenne conseil auprès de lui. Il a un carnet d'adresses incomparable. Il a vraiment le profil pour être un jour le directeur technique du Standard."

"C'est un pur liégeois dont on sent qu'il a vrai attachement pour son club. Il peut amener son expérience, son aura, et son palmarès dans le vestiaire", poursuit Benjamin Nicaise. "C'est quelqu'un de sérieux, qui se soigne. Pour l'entraîneur, ça peut être un bon appui."

D'autant que Yannick Ferrera a très vite pointé les problèmes de comportement au sein d'un groupe difficile. "Il va en calmer plus d'un", nous assure l'un des joueurs du noyau. "Aujourd'hui, il est encore un peu réservé même s'il a déjà pris plusieurs fois la parole devant le groupe. Mais avec le temps, il y en a qui devront faire attention." Les voilà prévenus.

Par Thomas Bricmont

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos