Gérard Linard, le 11e président de l'Union belge de football

24/06/17 à 18:16 - Mise à jour à 25/06/17 à 10:46

Source: Belga

Gérard Linard, ex-CEO ad-interim, président de l'aile francophone de la fédération (ACFF), a été élu samedi président pour deux ans de l'Union Royale belge de football (URBSFA) face à son concurrent Gilbert Timmermans, le président de l'aile flamande (VFV).

Gérard Linard, le 11e président de l'Union belge de football

Gérard Linard © Belga

Il succède à François De Keersmaecker, le 10e président de l'institution, qui avait renoncé à se représenter pour la septième fois vendredi. Gérard Linard, 74 ans, est le premier président francophone depuis George Hermesse il y a un demi-siècle. Scandale en Flandre, il ne parle pas néerlandais.

Il était du reste le favori de ce vote où le poids des huit représentants de la Pro League s'annonçait déterminant face aux ligues linguistiques qui étaient à égalité avec sept votants chacune. Le pronostic de 15-7 a d'ailleurs été presque atteint (14-8). Linard avait occupé la fonction de CEO ad interim après le licenciement de Steven Martens en février 2015. Il avait brillamment géré nombre de dossiers brûlants jusqu'à l'arrivée 21 mois plus tard de Koen De Brabander en novembre 2016. La fin de son mandat avait toutefois été marquée par une polémique suite au renvoi du directeur de communication Bob Madou. La limite d'âge pour le poste étant de 75 ans selon le règlement de l'Union belge de football, Gérard Linard n'occupera sûrement pas pendant onze ans le siège présidentiel comme son prédécesseur, l'avocat malinois François De Keersmaecker, contraint de le quitter après onze années à 59 ans, après avoir perdu la confiance de la Pro League.

Gilbert Timmermans savait que c'était "mission impossible"

Gilbert Timmermans a réagi après sa défaite samedi lors de l'élection à la présidence de l'Union belge de football (URBSFA) qui l'opposait à Gérard Linard. Le président de l'aile flamande (VFV) n'a recueilli que 8 des 22 voix du Comité exécutif. "Je savais que c'était mission impossible, mais je suis très en colère. Les clubs amateurs flamands ont été abandonnés", a réagi Timmermans à l'issue de l'annonce des résultats.

"Je savais que j'abordais ma candidature avec un retard de 15 voix à 7. Quand j'ai demandé à François De Keersmaecker de ne pas présenter sa candidature (pour un 7e mandat, ndlr), parce que j'avais le sentiment qu'il n'aurait aucune voix, c'était avec l'idée que je pouvais obtenir quelques voix. Cela a réussi, mais pour une seule voix. 14 à 8 ce n'est pas un résultat glorieux, mais c'est ainsi. Je voulais aussi éviter un départ en mode mineur à De Keersmaecker", a précisé Timmermans, 72 ans. La raison de cette défaite est évidente pour Timmermans. "J'ai disposé de trop peu de temps. Dans ce petit espace de temps, j'ai envoyé mon CV aux membres du Comité exécutif et appelé qauelques personnes, mais personne n'a laissé connaître ses cartes." "Je trouve imcompréhensible que les clubs professionnels flamands se soient unis derrière Linard. Peut-être, mon choix déclaré en faveur de l'Euro stadium est une des raisons pour lesquelles je n'ai pas été élu. Je ne peux pas m'y faire, ce n'est vraiment pas bon pour le football belge", a conclu Timmermans, qui va continuer à être membre du Comité exécutif de l'Union belge.

Les onze présidents de l'Union Royale belge de football:

1895-1924: Baron Edouard de Laveleye

1924-1929: Comte Joseph d'Oultremont

1929-1937: Rodolphe-William Seeldrayers

1937-1945: Oscar Vankesbeeck

1945-1951: Francis Dessain

1951-1967: George Hermesse

1967-1987: Louis Wouters

1987-2001: Baron Michel D'Hooghe

2001-2006: Jan Peeters

2006-2017: François de Keersmaecker

2017-... : Gérard Linard

Nos partenaires