Futur Diable : l'ombre de Mendes et de D'Onofrio plane sur Imbula

13/10/15 à 15:18 - Mise à jour à 15:32

Source: Sportmagazine

Joueur du FC Porto, Giannelli Imbula pourrait dans un futur proche porter le maillot des Diables Rouges.

Futur Diable : l'ombre de Mendes et de D'Onofrio plane sur Imbula

Giannelli Imbula avec le maillot du FC Porto. © BELGAIMAGE

Depuis que Marc Wilmots a rejoint l'écurie de Jorge Mendes, l'agent le plus puissant de la planète, chacune de ses sélections est passée au peigne fin. Certains s'étonnaient ainsi du retour précoce de Zakaria Bakkali en équipe nationale, et n'hésitaient pas à rappeler que le Portugais était également le représentant du joueur, qu'il a d'ailleurs placé dans " son " FC Valence.

Valence, c'est également la destination qu'aurait pu " choisir " Giannelli Imbula cet été. Mais au dernier moment, le club Ché a curieusement opté pour le Brésilien Rodrigo Caio, recasé in extremis par Mendes au Mestalla (et finalement parti à l'Atlético suite à une visite médicale ratée à Valence).

L'épisode semble anecdotique, mais a jeté un froid supplémentaire entre Jorge Mendes et Doyen Sports, qui représente les intérêts de Giannelli Imbula et qui espérait installer le Français dans le club valencien. Officiellement, c'est donc la guerre ouverte entre Mendes et Doyen. Difficile, donc, d'imaginer une histoire d'agents derrière l'intérêt de Marc Wilmots pour Imbula.

Mais le FC Porto est un cas particulier. Il reste l'un de ces clubs où les deux superpuissances cohabitent en bons termes pour placer leurs joueurs respectifs. Victime de la fin de la tierce-propriété, Doyen est ainsi devenu le " banquier " du FC Porto, finançant une bonne moitié des 23 millions payés par le club portuan pour acquérir Imbula cet été. Et placer un joueur à Porto sans la bénédiction de Jorge Mendes ressemble à s'y méprendre à une mission impossible.

Il faut encore préciser que Doyen Sports est notamment représenté par Luciano D'Onofrio, lequel est à l'origine de la rencontre entre Marc Wilmots et Jorge Mendes. De là à dire qu'une sélection (voire une participation à l'EURO) augmenterait sensiblement la valeur marchande d'Imbula, il n'y a qu'un pas que certains n'hésiteront pas à franchir, en brandissant l'exemple Bakkali en guise de précédent. D'autres répondront simplement que Zak' est l'un des plus grands espoirs de sa génération, et que Giannelli Imbula pourrait grimper rapidement les échelons du football mondial. On est loin d'une " arnaque " dans la veine du transfert de l'improbable Bebe à Manchester United.

Par Guillaume Gautier

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Giannelli Imbula dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires