Fraude mécanique: Femke Van den Driessche suspendue six ans par l'UCI

26/04/16 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Belga

(Belga) Femke Van den Driessche a été suspendue six ans par la Commission de discipline de l'UCI, l'Union cycliste internationale, et condamnée à une amende de 20.000 francs suisses (environ 18.000 euros) après la découverte d'un moteur sur l'un de ses vélos lors des championnats du monde de cyclo-cross Espoirs le 30 janvier dernier à Zolder.

Femke Van den Driessche, 19 ans, qui a mis un terme à sa carrière le mois dernier, a été reconnue coupable de fraude technologique, a expliqué l'UCI dans son verdict mardi. Femke Van den Driessche est suspendue six ans, du 11 octobre 2015 au 10 octobre 2021 et doit en outre payer une amende de 20.000 francs suisses (environ 18.000 euros). Elle est également déchue de tous ses titres durant cette période, en ce compris son titre européen chez les moins de 23 ans en novembre 2015 et son titre de champion de Belgique Espoirs cette année. Elle doit aussi supporter tous les coûts de la procédure. Femke Van den Driessche risquait une suspension à vie et 50.000 euros d'amende. L'UCI a précisé avoir utilisé son système de détection de moteurs sur les vélos. Le moteur retrouvé sur celui de Femke Van den Driessche à Zolder était un Vivaxwhich alimenté par une batterie dans le tube de la selle et contrôlé par Bluetooth. Femke Van den Driessche avait affirmé que ce vélo ne lui appartenait pas, même s'il se trouvait dans sa zone matériel. Alors qu'elle devait comparaître le 15 mars à Aigle, au siège de l'UCI, elle avait annoncé la veille renoncer à se défendre et mettre un terme immédiat à sa carrière. (Belga)

Nos partenaires