Finale de la Coupe du monde - Pieter Devos démarre sur les chapeaux de roue, Olivier Philippaerts déçu

12/04/18 à 23:55 - Mise à jour à 13/04/18 à 00:06

Source: Belga

(Belga) Avec une 6e place lors de la première épreuve de chasse jeudi, Pieter Devos sur Espoir a démarré sa finale de Coupe du monde de saut d'obstacles à Paris sur les chapeaux de roue. Olivier Philippaerts, 13e à Legend of Love, se montrait lui plutôt déçu. Les deux cavaliers belges disputent pour la première fois la finale.

Le chef de piste espagnol Santiago Varela avait dessiné un parcours exigeant d'1m60 pour ce parcours de chasse. La cavalière américaine Beezie Madden, déjà victorieuse de la Coupe du monde en 2013, a remporté cette première épreuve avec Breitling LS grâce à un parcours sans fautes en 61.89. Pieter Devos sur Espoir réussissait un parcours de rêve, sans fautes lui aussi, en 64.87 pour prendre la 6e place. "Je suis parti avec quelques doutes, parce que la première épreuve n'est jamais la préférée d'Espoir", a confié Pieter Devos. "Je n'ai pas pris de risques, mais j'ai pris le chemin le plus court pour ne pas perdre de temps. J'avais en tête une 5e ou une 6e place pour débuter. Et c'est réussi. Cela donne un très bon sentiment pour la suite. Pas seulement avec ce résultat mais avec la manière aussi dont Espoir s'en est sortie. C'est sans doute le meilleur cheval que j'ai eu sous la selle dans ma carrière." Olivier Philippaerts sur Legend of Love terminait 13e avec une faute sur le premier obstacle (69.41). "Je savais que Legend a toujours difficile sur le premier obstacle, mais je n'ai pas voulu l'influencer. Il a quand même cogné la première barre pour réussir ensuite un parcours parfait. C'est vraiment dommage. Ces quatre points de pénalités (convertit en secondes) nous coûte cher et nous mettent hors du top 10", a regretté Olivier Philippaerts. La deuxième épreuve, un barème A avec barrage se déroule vendredi (20h30). (Belga)

Nos partenaires