Finale de la Coupe Davis - Pour les Français, le double contre la Belgique s'est joué dans le 3e set

25/11/17 à 19:20 - Mise à jour à 19:23

Source: Belga

(Belga) La France mène 2 victoires à une après son succès dans le double samedi en finale de la Coupe Davis de tennis face à la Belgique au stade Pierre Mauroy. Pierre-Hugues Herbert et Richard Gasquet ont imposé leurs vues à Ruben Bemelmans et Joris De Loore: 6-1, 3-6, 7-6 (7/2) et 6-4 en 3 heures et 3 minutes de jeu.

"Les matches sont durs et ce double était très important. Cela se joue sur les nerfs et la concentration", a confié le capitaine français Yannick Noah. "Ils ont été très bons", parlant de ses deux joueurs. Noah avait créé la surprise dans sa sélection jeudi en écartant Nicolas Mahut de sa sélection, pour associer Richard Gasquet à Pierre-Hugues Herbert, "techniquement très complémentaire", justifiait Noah. Bien lui en a pris, car même si les deux hommes n'avaient jamais encore joué ensemble, le capitaine français estimait que c'était sa meilleur paire du moment pour affronter le duo belge formé par Ruben Bemelmans et Joris De Loore. "On était bien parti dans la rencontre. On rate pratiquement rien, c'était presque trop facile. Puis ça bascule vite. On a été au bord de la rupture quand on a été mené 5-3 dans le 3e set avec service à suivre pour les Belges. Ce jeu était très important", poursuivait Yannick Noah. "On a eu une bonne réaction. J'espérais qu'ils se tendent et cela s'est joué sur les nerfs. Les gars ont eu une bonne réaction. Le public était derrière nous." "Le 3e set était très engagé et le gagner nous a donné une énorme confiance", a confirmé Richard Gasquet dans l'analyse de la rencontre. "Gagner le jeu décisif nous a boosté. Il fallait être fort dans la tête. C'était un match très important et on avait à coeur de le faire." La journée de dimanche sera décisive et Jo-Wilfried Tsonga pourrait déjà offrir le Saladier d'Argent à condition de se payer le scalp de David Goffin. Les Français y croient, même si Goffin détient la forme de sa vie. "Jo est aussi un extra-terrestre", lâchait Pierre-Hugues Herbert. "Il y aura deux extra-terrestres demain (dimanche), mais on est en France. Et Jo va tout faire pour aller chercher directement le point décisif." Richard Gasquet ne pensait pas autrement. "On a deux chances demain, mais Jo est un très bon joueur surtout sur surface dure. Il peut battre n'importe qui. Cela va être un grand match. Il va tout donner pour le faire. Il est capital d'avoir le public avec nous. On joue à la maison, il faut s'en servir." "Jo est prêt. Cela fait un moment qu'il pense à ce match et il se voit le gagner", concluait Yannick Noah. (Belga)

Nos partenaires