Fed Cup - Kirsten Flipkens est aussi heureuse d'apporter un point que trois

22/04/18 à 18:43 - Mise à jour à 18:44

Source: Belga

(Belga) A l'initiative d'Elise Mertens, les joueuses belges ont offert le champagne aux 35 supporters présents à Gênes pour les soutenir dans leur tentative réussie de maintien dans le groupe mondial de la Fed Cup.

"On les a entendus davantage que les Italiens", dit Ivo Van Aken, le capitaine intérimaire, qui souligne l'osmose au sein de l'équipe. "Pas seulement entre les joueuses mais aussi avec tout le staff. Avant, le capitaine voyageait seul avec les joueuses et un kiné. Maintenant, nous avons un cordeur, un sparring-partner, un entraîneur...." Ivo Van Aken vole aussi au secours de Kirsten Flipkens lorsqu'on demande à celle-ci si elle est prête à continuer l'aventure de Fed Cup même si elle ne devait plus jouer que le double. "C'est une question difficile pour Kirsten car c'est encore une très bonne joueuse de simples et elle entre encore en ligne de compte. Pour le moment, Elise Mertens est indiscutable mais le choix d'aligner Alison Van Uytvanck face à Errani était uniquement tactique. Et si Elise ou Alison avait eu un problème le premier jour, je savais que Kirsten pouvait prendre le relais le dimanche." Flipkens elle-même veut mettre les choses au point: "On a insinué que j'aurais provoqué des remous parce que j'étais déçue de ne pas avoir joué en France mais je suis la première à avoir dit qu'en Italie, il était préférable qu'Alison joue contre Errani, qui m'avait déjà battue trois fois. Je reste une joueuse de l'équipe et je suis aussi heureuse d'apporter un point que trois points." Au sujet du choix du prochain capitaine, elle souhaite que les joueurs soient consultées. "J'espère que tout le monde aura retenu la leçon: mieux vaut trop communiquer que pas assez", dit la troisième joueuse belge du moment. (Belga)

Nos partenaires