Exclusif - Van Holsbeeck règle ses comptes

15/11/16 à 15:30 - Mise à jour à 15:46

Source: Sportmagazine

Le manager général du Sporting ne s'était pas encore épanché longuement depuis le dernier mercato mouvementé. Il a choisi Sport/Foot Magazine pour passer à l'acte. Et apparemment, il avait certains comptes à régler....

Exclusif - Van Holsbeeck règle ses comptes

Herman Van Holsbeeck dans son bureau anderlechtois. © BELGAIMAGE

Herman Van Holsbeeck à propos de ...

... Stefano Okaka : "Un coach doit essayer d'être juste et Weiler l'a été. Prenons le cas d'Okaka qui décidait lui-même s'il allait chercher le ballon chez le stoppeur ou s'il restait dans les 16 mètres. Le coach lui a dit : -Si tu veux jouer avec moi, je veux que tu te places à la limite des 16 mètres. Okaka lui a répondu : - Coach, je joue comme je veux. Dans ce club, on doit d'abord avoir une discipline de jeu et ne pas penser aux individualités."

... Steven Defour : "Si j'ai à un moment regretté l'arrivée de Defour ? Non, pas du tout. Et depuis le début de saison, je remarquais qu'avec Weiler, il avait aussi changé son fusil d'épaule. Et Weiler a fait avec Defour la même chose qu'avec Okaka, il lui disait que ce n'était pas normal d'arriver en retard ou avec deux kilos de trop. Defour s'est alors dit que ça n'était plus la même histoire. Les coaches racontent toujours à leur nouveau groupe que tout le monde est sur le même pied d'égalité mais après trois semaines, ils n'osent s'en prendre qu'à un Wout Faes ou à un Jorn Vancamp. Mais toucher à Okaka, Kara, on n'ose pas. Weiler, avec des analyses vidéo, il leur a dit : -Ça, chez moi, c'est impossible."

... Silvio Proto : "Aujourd'hui, j'ai reçu dans mon bureau un jeune de 14 ans qui vient du rugby et qui veut devenir manager. Eh bien, ce milieu, comme le hockey, est très différent du foot. Là, on parle encore de sport. Vous savez de quoi je parle 99 % de mon temps ? De fric ! 99 % de mon temps, je parle de fric ! C'est la différence entre le hockey, le rugby et le football. J'essaie de vous faire comprendre ce qu'est mon métier aujourd'hui et de vous expliquer pourquoi l'affaire Proto est compliquée. Quand je vois comment ça se passe, j'encaisse, mais parfois, j'ai envie de vous balancer la vraie histoire sur ce transfert. Ce que je peux affirmer, c'est qu'on a été corrects avec Silvio. Et est-ce que le club et ses supporters lui ont rendu l'hommage qu'il méritait ? Oui. Mais je crois que Silvio doit aussi beaucoup au Sporting... "

...Matias Suarez : "Comment peut-on partir comme ça ? C'est un scandale. Tu vas le chercher et tu en fais un millionnaire en euros et il te fait un coup comme ça. On lui a même donné le plus gros salaire du club. Je peux comprendre son envie de partir, de retourner en Argentine, mais certainement pas d'être parti comme un voleur dans la nuit. A 62 ans, j'ai de plus en plus de difficultés à digérer ce genre de choses. Ce sont aussi les gens qui sont autour qui sont néfastes. C'est un milieu où les gens gagnent beaucoup d'argent. "

...Nicolae Stanciu : "J'adore Stanciu mais sur les dix matches qu'il a joués il y en avait deux bons et huit mauvais, mais on l'applaudit. Moi en tant que dirigeant, j'essaie d'être objectif. Je ne suis pas supporter, je suis manager. Son transfert n a pas été compliqué car il faisait l'unanimité. Le staff le connaissait, le scouting le trouvait top, tout le monde était partant. Après il a fallu négocier et payer 7-8 milllions. On était aussi sur Ziyech. Mais vu que l'Ajax a été éliminé de la Ligue des Champions, Leon Bailey n'a pas pu être acheté 14 millions et l'Ajax s' est tourné vers Ziyech."

Par Thomas Bricmont et Alain Elisay

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Herman Van Holsbeeck dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires