Exclusif: Le RWDM veut Vanderbiest!

02/02/16 à 16:00 - Mise à jour à 16:33

Source: Sportmagazine

Frederik Vanderbiest rêve d'un retour tout comme le RWDM rêve de lui.

Exclusif: Le RWDM veut Vanderbiest!

Frederik Vanderbiest bientôt coach du RWDM ? © BELGAIMAGE

Il y a quelques jours, à l'issue d'une défaite concédée au stade Edmond Machtens face au Léopold, le malaise était palpable au RWDM. Les supporters, toujours aussi nombreux, réclamaient la tête de Danny Ost. Et ils l'ont eue. Tension importante, manque de soutien dans le vestiaire, résultats décevants, fond de jeu inexistant : plus rien ne retenait l'ancien coach d'Eupen comme T1.

Et Thierry Dailly, le patron du club molenbeekois, a dû trancher même si ça ne lui a pas fait plaisir. Il faut dire que depuis quelques mois, surfant sur la vague de la popularité, le RWDM a les coudées franches et ne se prive de rien. Des transferts à la pelle mais aucune avancée sportive au classement.

Christian Rits, l'ancien coach du FC Brussels, joue désormais au pompier. Il se morfondait en P3 et en deux temps, trois mouvements, son avenir a été redessiné. Thierry Dailly compte sur lui pour redresser la barre et remettre de l'ordre et de la discipline dans un groupe qui en a besoin. Reste que dans l'ombre, le club bruxellois rêve d'un autre entraîneur. Et celui-ci est une figure bien connue : Frederik Vanderbiest.

L'ancien demi défensif de Molenbeek, surnommé le " Rosse ", est le chouchou du public depuis toujours. Il fut l'un des premiers à manifester sa joie quand le club est revenu d'entre les morts, il a été le premier à accepter un match amical de préparation face au Cercle Bruges qu'il dirige encore et la question se pose donc ouvertement : peut-il réellement quitter le deuxième club brugeois pour le RWDM ? La réponse est " oui ". Il en rêve, tout comme le club rêve de lui. Demandez à Thierry Dailly ce qu'il en pense...

Le principal intéressé est clair : " Si le RWDM me veut, je suis prêt à foncer. Le stade, les supporters, les couleurs : c'est tout moi ", se content de dire Vanderbiest. " C'est le genre de défi que je suis prêt à relever les yeux fermés. Monter et ramener mon club là où il doit être, ce serait magnifique. "

La question est donc financière parce qu'on ne déloge pas gratuitement un coach qui joue la tête en D2. Reste donc à savoir si les deux parties parviendrons à accorder leurs violons.

Par David Dupont

En savoir plus sur:

Nos partenaires