Europa League: La Gantoise contrôle avant d'assommer Shkendija en seconde période

26/08/16 à 06:50 - Mise à jour à 06:50

Source: Belga

Après avoir difficilement remporté le match aller à domicile (2-1), La Gantoise n'a pas tremblé à Skopje. Les Buffalos se sont en effet imposés 0-4 à Shkendija, arrachant une indiscutable qualification pour la phase de poules de l'Europa League. Tous les buts sont tombés en seconde période: Kalifa Coulibaly (60e, 69e), Jérémy Perbet (81e) et Renato Neto (86e)

Europa League: La Gantoise contrôle avant d'assommer Shkendija en seconde période

© BELGA

La Gantoise a tenté de garder le ballon le plus longtemps possible afin de préserver le mince avantage acquis à l'aller.

En première période, les Buffalos ont accompli leur mission: 60% de possession de balle. Cette tactique leur a certes permis de contrôler la rencontre et de se créer de nombreuses occasions. Mais elles ont toutes été gaspillées. La prestation des Gantois a débuté par une carte jaune pour Lasse Nielsen pour une faute sur Ferhan Hasani (2e).

Une première alerte vite contrecarrée par Danijel Milicevic manifestement boosté par sa première sélection avec la Bosnie (3e). Sur coup franc, le milieu a servi Stefan Mitrovic, qui n'a pas cadré sa reprise de la tête (9e). La Gantoise avait la mainmise sur la rencontre mais elle s'exposait à des contres macédoniens, que Thomas Foket (19e) et Nielsen (40e) ont fautivement enrayés. Les Buffalos ont entre-temps manqué à plusieurs reprises l'ouverture du score par Moses Simon (20e), Milicevic (25e) et Coulibaly (26e).

Les Gantois ont entamé la seconde période sur le même schéma. Mais cette fois, ils n'ont pas laissé passer leur chance.

Ainsi Coulibaly a frappé un premier coup en reprenant de la tête une passe de Kenny Saief (60e, 0-1).

L'attaquant malien a continué en marquant son cinquième but de la compétition (69e, 0-2).

Dès ce moment, Gand n'a plus eu qu'à gérer son avance. Une tâche facilitée par le manque de pression exercée par les Macédoniens.

Monté au jeu, Perbet n'a attendu que 6 minutes pour prouver qu'il avait le sens du but (81e, 0-3). Finalement, Neto a fait oublier son raté du début de match (86e, 0-4).

Nos partenaires