EuroMillions Basket League - Ostende poursuit sa domination, saison décevante pour le Brussels

21/05/18 à 21:32 - Mise à jour à 21:33

Source: Belga

(Belga) Après la phase régulière du championnat, Ostende débutera les playoffs de l'EuroMillions Basket League, avec l'avantage du terrain jusqu'en finale grâce à une première place conquise après une saison dominée de bout en bout. Derrière les Côtiers, Anvers et le Spirou Charleroi ont confirmé leur statut de prétendants pendant que d'autres ont déçu.

Comme le dit l'adage, il ne faut jamais sous-estimer le coeur d'un champion. Après la perte de son sponsor principal et un budget revu à la baisse, peu de monde voyait le BCO comme principal favori à sa propre succession. Seulement, le groupe dirigé de main de maître par Dario Gjergja a donné tort aux pronostics. Les Ostendais ont remporté leur 22 premiers matchs de la saison et terminent la phase régulière avec 29 victoires sur 36. Avec la Coupe de Belgique en poche, le BCO débutera les playoffs en tant que favori et tentera d'aller chercher un septième titre de rang, un record. Anvers et Charleroi se placent comme les principaux concurrents des Côtiers. Les Giants ont débuté la saison avec des ambitions élevées avec l'arrivée d'un nouveau sponsor. Ils ont répondu aux attentes malgré quelques défaites inattendues et terminent la saison régulière à la deuxième place. Charleroi, de son côté, a vécu une saison plus mouvementée, surtout en coulisses. Sébastien Bellin a remplacé Vincent Stavaux comme manager du club et a directement tapé du poing sur la table après une lourde défaite à Alost. Les arrivées de Terrance Henry et Jerime Anderson ont donné une nouvelle dynamique au Spirou qui a assuré sa troisième place vendredi soir face à Alost. Derrière le trio de tête, Alost et Mons complètent le top 5. Les Alostois, dirigés par Jean-Marc Jaumin, ont une fois de plus fait mentir les pronostics en terminant au pied du podium. Avec un basket offensif, les Okapis ont confirmé leur statut de poil à gratter notamment devant son bouillant public. Un avantage qui sera primordial au premier tour des playoffs face à Mons. Les Montois ont connu une saison marquée par un manque de régularité mais ne sont pas passés loin d'un exploit en finale de coupe de Belgique face à Ostende. Limbourg United et Willebroek ont connu des similitudes dans leur saison. En novembre dernier, les Limbourgeois, lanterne rouge, se séparaient de leur coach Ronnie McCollum. Avec l'arrivée de Pascal Angillis, les Limbourgeois ont effectué une belle remontée pour s'emparer de la sixième place. A Willebroek, c'est également un changement d'entraîneur qui a permis à l'équipe d'arracher les playoffs. Yves Defraigne a remplacé Damir Milacic au mois de janvier pour qualifier les Anversois pour la phase finale. Le Brussels, dernière équipe qualifiée pour les playoffs, aura été la plus grande déception de la saison. Finalistes la saison dernière, les Bruxellois ont connu une saison compliquée après le départ de leur entraîneur Serge Crèvecoeur pour Pau-Orthez. Son effectif a été remodelé en cours de saison avec les arrivées de Bosco et Smith. Les joueurs de Laurent Monier ont arraché la huitième place et affronteront Ostende au premier tour des playoffs. Aux deux dernières places, Liège et Louvain ont disputé leur dernier match de la saison lundi soir. Les Liégeois ont une nouvelle fois manqué les playoffs malgré un bon recrutement. Ils ont rapidement vu Tyler Larson, un de leurs meilleurs joueurs, répondre aux sirènes du championnat italien et ont souvent vu leurs meilleurs éléments rejoindre l'infirmerie. Une combinaison qui a empêché Liège de lutter pour les playoffs. Du côté de Louvain, la progression des jeunes se poursuit sous Eddy Casteels. Le coach national, arrivé en début de saison, a permis aux jeunes Louvanistes de grandir et de remporter quelques victoires de prestige dont une face à Ostende le 7 avril dernier. L'avenir s'annonce prometteur du côté du Sportoase. . (Belga)

Nos partenaires