Euro Hockey League - Le Dragons sorti 0-8 par Bloemendaal en huitièmes de finale

31/03/18 à 20:35 - Mise à jour à 20:36

Source: Belga

(Belga) Le Dragons a subi une élimination précoce, mais logique, en huitièmes de finale de l'Euro Hockey League, samedi soir à Rotterdam, Pays-Bas. Les champions de Belgique en titre se sont inclinés 0-8 (mi-temps: 0-4) face à la redoutable formation néerlandaise de Bloemendaal, où évolue le Red Lion Emmanuel Stockbroekx. L'Herakles, contre le Polo de Barcelone, et le Racing de Bruxelles, face aux Néerlandais de Kampong, seront donc les deux représentants belges dimanche en quarts de finale de la plus haute compétition continentale de clubs.

Malgré une grosse occasion en début de rencontre, lorsque Jeffrey Thys envoya un centre de Florent Van Aubel au-dessus de la cage adverse après quelques secondes de jeu, les hommes de Jean Willems ont été dominés par les Amstellodamois tout au long de la partie. L'ouverture du score pour Bloemendaal vint de l'inusable Australien Jamie Dwyer (16e), 39 ans et sextuple meilleur joueur mondial, en début de deuxième quart temps. Peu avant la mi-temps (24e), Roel Bovendeert doubla l'avance de l'équipe dirigée par Michel van den Heuvel, l'assistant coach de Shane McLeod à la tête de la Belgique. Le même joueur enleva tout espoir aux Anversois dans la troisième période, y allant d'un triplé aux 39e et 41e minutes pour porter le score à 0-8 avec le nouveau réglement accordant deux points aux buts de plein jeu. Hormis en 2016, le club de Brasschaat n'avait jamais été éliminé aussi tôt dans la compétition, atteignant à quatre reprises les quarts de finale depuis 2012. En 2013 déjà, les Anversois avient subi la loi de Bloemendaal en s'inclinant 0-2 en finale pour le titre. L'an dernier, le Dragons avait décroché le bronze dans ses propres installations. Dimanche dès 15h00 et pour une place dans le Final Four, le Racing affrontera les Néerlandais de Kampong, lauréats de l'édition 2016, et à partir de 17h15 l'Herakles, fort de son succès vendredi contre Terrassa, aura une belle carte à jouer contre un autre club catalan, le Polo de Barcelone de Maxime Plennevaux. (Belga)

Nos partenaires