Euro de natation - Glenn Surgeloose pensait avant tout à être un des deux premiers Belges

17/05/16 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Source: Belga

(Belga) Glenn Surgeloose était très détendu à la sortie du bassin du London Acquatics Center, mardi matin. En 1:46.93, il a dépossédé son coéquipier au BRABO Pieter Timmers du record de Belgique du 200m libre (1:47.01) et réalisé le meilleur temps absolu des séries. "Je ne pensais pas au record, mais à ma course, je voulais me classer dans les deux premiers Belges pour aller au tour suivant", a confié Surgeloose.

"Quand j'ai vu les temps de Louis et Pieter, qui nageaient avant moi, je savais que je devais nager en 1:48:00 maximum. À présent, je dois bien récupérer pour la demi-finale et puis on verra bien." Preuve de sa forme, il a amélioré de six dixièmes son record personnel, qui était de 1:47.59. En demi-finales, lundi soir, Surgeloose retrouvera Pieter Timmers, l'autre Belge à s'être sorti des séries (1:48.09, 10e temps). "Je n'ai pas pris suffisament de vitesse dans les cent premiers mètres, puis j'ai commencé à accélérer. Le style était bon et la forme aussi. Ce sera chouette d'être à nouveau à la lutte avec Glenn pour un bon résultat, comme à Netanya." Lors de l'Euro en petit bassin à Netanya, en décembre 2015, Surgeloose avait aussi battu le record national et réalisé le meilleur temps des séries. En finale, Timmers avait pris l'argent et Surgeloose le bronze. Douzième en 1:48.29, Louis Croenen fait les frais de la règle selon laquelle seuls deux nageurs par pays peuvent accéder au tour suivant. "Aujourd'hui, il m'a manqué un peu de vitesse pour me qualifier. J'espérais être dans les deux premiers Belges, mais mon objectif principal, c'est le 200m papillon." Dieter Dekoninck termine avec le 21e temps (1:48.98). "On a vu hier que la Belgique possède des nageurs de bon niveau. Aujourd'hui, c'était aussi une question de récupération. Mon dos ne m'a pas fait souffrir, à présent je me concentre sur le relais 4x100m libre et le 100m libre." (Belga)

Nos partenaires