Euro de football féminin 2017 - "Quelque chose s'est créé", indique Ives Serneels, fier de ses Red Flames

25/07/17 à 01:33 - Mise à jour à 01:35

Source: Belga

(Belga) Malgré l'élimination de ses joueuses dès la phase de poules, le coach des Red Flames Ives Serneels tire un bilan positif de cette première participation à un Euro féminin de football.

"Mes joueuses ont continué à tout donner, même quand elles savaient que le Danemark avait l'avantage", indique l'entraîneur à l'issue du match perdu 1-2 contre les Néerlandaises, lors de la dernière journée du groupe A. "Mentalement, on était bien, je suis fier d'être leur coach. En-dehors de la bonne mentalité, tout était également au point au niveau condition. Quelque chose s'est créé, ici, que nous devons conserver en vue de l'avenir. Nous devons aussi aller voir comment cela se passe dans d'autres pays, comment les joueuses du top y sont accompagnées, et avancer avec la fédération". "Nous avons bien débuté le match" contre les Pays-Bas, analyse le patron des Red Flames. "Nous avons pu pousser dans les 10 à 15 premières minutes. Après, les Néerlandaises se sont installées dans le match, grâce à leurs qualités individuelles, et c'est devenu plus compliqué pour nous. Il y avait trop de déchet dans nos passes". Un peu plus de qualité dans les rangs belges devrait suffire à viser à l'avenir les quarts de finale. "C'est difficile de dire si nous avons besoin d'une ou deux joueuses du top en plus, elles n'y sont pas, pour le moment. Il faut travailler avec celles qui sont là, et j'en suis content. Nous ne devons pas perdre de vue d'où nous venons, il s'agissait de notre premier tournoi. Nos joueuses sont encore jeunes et peuvent progresser. Je veux d'abord mener une analyse globale, pour ensuite travailler, depuis la jeunesse vers le onze national, pour finalement percer dans ce top 12 européen". Quant à l'aspect déterminant du premier match, perdu face au Danemark et qui semble dans toutes les têtes, Ives Serneels propose un regard différent. "Je ne suis pas d'accord. Nous aurions pu y prendre un point, mais ce n'aurait même pas été suffisant", indique-t-il. "Aujourd'hui, contre les Néerlandaises, il nous a manqué tout juste quelque chose". (Belga)

Nos partenaires