Euro d'athlétisme en salle - Les Belgian Tornados heureux avec la médaille d'argent

05/03/17 à 22:55 - Mise à jour à 22:57

Source: Belga

(Belga) Les Belgian Tornados n'ont pas prolongé leur titre européen du 4X400m en salle, dimanche à Belgrade. Les hommes de Jacques Borlée, successivement Robin Vanderbemden, Julien Watrin, Kevin Borlée et Dylan Borlée, ont fini 2e en 3:07.80 derrière la Pologne (3:06.99).

Jacques Borlée voulait utiliser la course comme test. C'est pourquoi il a placé Robin Vanderbemden au départ. Il a cédé le témoin à Julien Watrin en 3e position. Celui-ci est remonté au 2e rang. Kevin Borlée a ensuite terminé en tête de justesse. Dylan parti à hauteur de Rafal Omelko a dû laisser le Polonais prendre la tête. Il n'a jamais été en mesure ensuite de briguer la victoire. "C'était un nouveau rôle pour moi. J'ai essayé de prendre le témoin avant le Polonais parce que je savais qu'il était rapide. Il a remporté l'argent en individuel ici", a expliqué Dylan Borlée. "J'ai donné le maximum et avec l'argent, vu les circonstances, nous sommes contents. On ne peut pas toujours être premiers. Nous serons de nouveau présents lors des prochains championnats. Je n'en doute pas." Kevin Borlée ne devait en principe pas courir. Mais faute d'alternative, l'un des jumeaux a quand même couru dans la Kombank Arena, malgré le décalage horaire (il est rentré d'Australie mardi) et le manque d'entraînement spécifique en salle. "Jonathan et moi n'étions absolument pas préparés. Nous avons eu un entraînement lourd en Australie. Un de nous deux devait courir et ce fut moi. Mes jambes étaient lourdes, je manque encore de rythme, et j'ai eu du mal à me lancer. En raison de mon problème au pied, j'ai aussi repris plus tard. Mais je suis content avec cette médaille d'argent. Cela reste une médaille." Robin Vanderbemden était épuisé après avoir tout donné. "Après 200m, c'était devenu flou devant mes yeux. Je ne suis pas habitué à partir le premier et encore plus du couloir 6. Mon départ a été très rapide. J'étais surpris d'être en tête après 150 mètres. Ensuite, le Polonais m'a dépassé. Mais ce fut une expérience et gagner de l'expérience était l'objectif de cet Euro. De plus, je gagne une première médaille dans une compétition dans laquelle je dispute la finale. C'est chouette." Julien Watrin, en raison d'une douleur au talon, était incertain. "Je suis content de la course. On remarque que nous ne sommes pas au niveau de l'explosivité où nous devrons être dans deux mois (aux World Relays, ndlr). Cela se paye cash. Mais tout le monde a bien couru. Si on voit Kevin aujourd'hui, et on songe qu'il devait encore digérer le jetlag, c'est vraiment super. Il est une machine en relais." . (Belga)

Nos partenaires