Eschborn-Francfort - Alexander Kristoff, vainqueur comme chaque année depuis 2014, bat le record d'Erik Zabel

01/05/18 à 18:52 - Mise à jour à 18:53

Source: Belga

(Belga) 2014, 2016, 2017 et 2018 ! Quand la course n'est pas annulée comme en 2015, c'est Alexander Kristoff qui triomphe à Francfort. Le colosse norvégien de 30 ans de l'équipe UAE Team Emirates a en effet réglé un groupe de 24 coureurs au sprint, mardi à l'arrivée de la 56è édition de Eschborn-Francfort (WorldTour), disputée sur la distance de 212,5 kilomètres. Cette troisième victoire de la saison lui permet de battre le record d'Erik Zabel, lauréat en 1999, 2002 et 2005.

Le Colombien de Quickstep Floors Fernando Gaviria, qui allait devoir se contenter de la 24e place, était pourtant en tête à l'entrée du dernier virage. Mais il s'est trop déporté, permettant ainsi à Kristoff d'émerger devant l'Australien Michael Matthews (Sunweb), le champion de Belgique Oliver Naesen (AG2R), l'Italien Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert) et Sean De Bie (Veranda's Wilems-Crelan), 5e et deuxième Belge. Une échappée de huit coureurs, Grega Bole (Bahrain-Merida), Emanuel Buchmann, Gregor Mühlberger (Bora-Hansgrohe), Simon Spilak (Katusha-Alpecin), vainqueur de l'épreuve en 2013, Michael Gogl, Julien Bernard (Trek-Segafredo), Bjorg Lambrecht (Lotto-Soudal) et Laurens De Plus (Quick-Step Floors), qui n'avait plus couru depuis le mois d'octobre, n'a été rejointe qu'à 3 kilomètres de l'arrivée. "Je ne me sentais pourtant pas tellement bien aujourd'hui. J'ai même un moment songé à abandonner", a avoué Kristoff sur le podium. "Et puis il faut bien reconnaître que j'ai eu un peu de chance. Certains n'avaient apparemment pas très bien étudié le profil de l'arrivée..." Kristoff, champion d'Europe et vice-champion du monde, avait déjà gagné une étape du Tour d'Oman (2.HC) et du Tour d'Abu Dhabi (WorldTour), cette année. (Belga)

Nos partenaires