Erik ten Hag, coach de l'Ajax: "Jouer les underdogs, c'est la tactique belge"

06/08/18 à 18:43 - Mise à jour à 18:45

Source: Belga

(Belga) Le Standard reçoit l'Ajax Amsterdam mardi soir dans le cadre du 3e tour de qualifications de la Ligue des champions. Les Néerlandais partent favoris de ce duel dont le vainqueur disputera les barrages, le dernier stade avant les poules de la C1.

En 2016, les deux clubs se sont rencontrés en Europa League. Les Néerlandais s'étaient imposés 1-0 à domicile avant de partager l'enjeu à Sclessin (1-1). "Après deux ans sans Ligue des champions, l'Ajax se doit d'y être. Certes, cela engendre de la pression mais c'est de la bonne pression, celle qui permet de réussir de bonnes prestations. Les joueurs sont motivés. Ils savent ce qu'ils doivent faire", a avancé le coach ajacide Erik ten Hag, qui réfute le rôle de favori. "Dire que nous sommes favoris, c'est une tactique belge. Ils aiment bien jouer les underdogs. C'est du 50-50. Nous, Hollandais, devons rester humbles quand on voit la prestation des Belges au Mondial. Quand Michel Preud'homme affirme qu'il va tenter de nous sortir de notre zone de confort, il espère nous empêcher de pratiquer notre jeu. En fait, nous avons renoué avec la tradition du club. Mais je m'attends à un Standard très solide sur le plan physique et capable d'accélérer le jeu devant son public. Le Standard est un bon club. Le Standard est un top club, qui a bien commencé la saison. Je compte effectuer deux ou trois changements par rapport au match retour contre le Sturm Graz", a expliqué le coach néerlandais en laissant entendre que Daley Blind allait débuter la rencontre. L'Ajax n'a pas fini son mercato. Le vestiaire risque d'être troublé par toutes les rumeurs. Arrivé en 2012, Lase Schöne est aussi cité sur le départ. "Non, l'ambiance est bonne dans le vestiaire. Elle est détendue", a rassuré le milieu défensif de l'Ajax. "Pour le moment, il n'en est pas question. Je n'ai pas l'intention de partir. La concurrence dans l'équipe ne me dérange pas car le club doit retrouver son rang. Nous avons un bon noyau et nous sommes ambitieux. Nous allons tenter de le prouver contre le Standard, qui a bien joué jusqu'ici. Et il est en mesure de le faire à nouveau devant son public enthousiaste", a conclu le Danois, qui a déjà 156 minutes de jeu et un but à son compteur en Ligue des champions. (Belga)

Nos partenaires