Engels : "J'ai vraiment cru que ma carrière était finie"

28/07/16 à 10:30 - Mise à jour à 10:59

Source: Sportmagazine

Björn Engels a effectué un come-back remarquable, après une longue absence. En guise d'apothéose, il a gagné un premier titre avec le Club Bruges. Une déchirure l'a privé de l'EURO mais il est désormais prêt à franchir un nouveau palier.

Engels : "J'ai vraiment cru que ma carrière était finie"

Björn Engels rêve toujours de Premier League. © BELGAIMAGE

Björn Engels à propos de...

...l'EURO : "J'ai vu beaucoup de matches. Ceux de 21 heures en compagnie d'amis, comme Lukas Van Eenoo et Birger Verstraete. J'ai surtout suivi les grandes nations. Les Diables Rouges, évidemment, et aussi l'Angleterre. Mon amie est originaire de Liverpool et là-bas, c'est encore plus la folie qu'ici. J'ai aussi apprécié le vécu des supporters irlandais. Mais le niveau a été décevant et il est évidemment très regrettable que la Belgique ait été éliminée de cette façon".

... sa longue blessure : "J'ai appris qu'une carrière peut s'achever très abruptement. A ma troisième rechute, j'ai vraiment cru qu'elle était finie. Je cherchais une maison depuis un moment, pour investir, mais j'ai appréhendé l'achat autrement: comme une assurance pour le reste de ma vie, un toit. J'ai même cherché quelles études reprendre, pour pouvoir entamer une nouvelle vie. Lors de ma dernière rechute, j'ai vraiment été au fond du trou. J'ai beaucoup parlé, avec ma famille et mon amie, pour transposer les larmes en énergie positive et continuer à me battre, ne pas abandonner mon rêve. Mes premiers matches ont été d'un bon niveau et j'ai continué sur ma lancée.

... la Premier League :

"Je rêve de la Premier League : "Ça reste une option jusqu'au 31 août. J'ai toujours dit que je ne quitterais pas Bruges sans prix. Depuis, j'ai réalisé mon rêve en devenant champion avec le Club et tout le monde sait que j'ai toujours rêvé de me produire en Premier League. Mais tout dépend de l'intérêt suscité et des offres. C'est peut-être un rien trop tôt pour moi. On verra bien mais en tout cas, ce qui me fait plaisir, c'est de pouvoir participer pleinement à la préparation. La saison passée, c'était une autre paire de manches et je ne l'ai pas oublié".

Par Christian Vandenabeele

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Björn Engels dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires