Elise Mertens désormais entraînée par l'Allemand Dieter Kindlmann

31/07/18 à 11:31 - Mise à jour à 11:33

Source: Belga

(Belga) La N.1 belge Elise Mertens (WTA 15) connait le troisième coach de sa saison. Entraînée début 2018 par Robbe Ceyssens puis par Rick Vleeshouwers jusqu'à Wimbledon, Mertens a opté pour l'Allemand Dieter Kindlmann, ancien entraîneur de Madison Keys jusqu'en mai 2018.

"Nous avons commencé à travailler ensemble la semaine dernière", a expliqué Mertens sur le site de la WTA. "Depuis lors, on a mis l'accent sur certaines choses. Je suis impatiente de disputer mon premier tournoi avec lui", a ajouté la Belge de 22 ans, engagée cette semaine à San José (dur/799.000 dollars), où elle affrontera l'Américaine Ashley Kratzer (WTA 251) au 2e tour. "Dieter a beaucoup d'expérience, je pense que c'est un très bon entraîneur et nous nous comprenons très bien sur et en dehors du court." Kindlmann, 36 ans, est également un ancien joueur dont le meilleur classement au rankig ATP est une 130e place obtenue en 2004. L'année dernière, il a aidé Keys à atteindre la finale de l'US Open. Déjà lauréate de trois tournois cette saison, à Hobart, Lugano et Rabat, Mertens veut continuer à grimper dans la hiérarchie mondiale. "Tout a été très vite depuis mon premier titre (déjà à Hobart, en janvier 2017, NDLR) mais je crois que je peux encore faire de grandes choses et m'améliorer. Je pense que le moment était venu de changer car j'avais besoin de quelqu'un qui avait de l'expérience. Je suis 15e mondiale mais je veux faire mieux et je pense que c'est la bonne personne pour m'aider à y parvenir." Mertens débute dans la capitale de la Silicon Valley sa préparation à l'US Open, 4e levée du Grand Chelem 2018. "Il faut avoir beaucoup de rencontres dans les jambes sur dur en vue de l'US Open, c'est bien de commencer dès maintenant." La Belge est actuellement 11e à la Race, classement établi depuis le début de saison 2018. "Je n'apprécie pas spécialement me fixer un objectif de classement mais je veux améliorer mon niveau de jeu contre les meilleures. J'ai joué deux fois contre Simona Halep (la N.1 mondiale, NDLR) et elle était juste trop forte pour moi. Je veux progresser sur ce point", a ponctué Mertens. (Belga)

Nos partenaires